Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Le gestionnaire d’actifs Fidelity a massivement acheté des actions de Dorel au cours des derniers mois.

À un point tel que Fidelity est maintenant le plus gros actionnaire institutionnel de l’entreprise montréalaise spécialisée dans les vélos, les meubles et les sièges d’auto pour enfants. Une déclaration faite dans les derniers jours aux autorités boursières indique que Fidelity a acheté 1,4 million d’actions de Dorel entre le 1er juin et le 1er août, dont un bloc de 244 100 actions au cours de la séance du 23 juillet.

Fidelity précise avoir entamé le mois d’août avec un peu plus de 5 millions d’actions de Dorel en portefeuille, l’équivalent d’approximativement 18 % des actions de catégorie B de Dorel en circulation. La participation de Fidelity dans Dorel était inférieure à 10 % au début du printemps.

* * *

L’annonce, cette semaine, que le conglomérat dirigé par Warren Buffett, Berkshire Hathaway, investit désormais dans l’or (Barrick Gold) a provoqué une pluie de réactions. L’analyste de RBC John Wolfson, notamment, croit que cet investissement risque d’inciter d’autres investisseurs à réexaminer ou analyser différemment le mérite du secteur aurifère.

***

Le gestionnaire d’actifs montréalais Letko Brosseau a vendu pour plus de 12 millions de dollars d’actions de Cascades depuis le début de juin. Un document boursier déposé dans les derniers jours indique que Letko Brosseau a vendu 938 800 actions entre le 1er juin et le 31 juillet, mais en détient néanmoins toujours 11,8 millions, l’équivalent d’une participation de 12,5 %.

***

« Les investisseurs évoluent dans un monde différent où les modèles financiers doivent être revus pour tenir compte des mesures de distanciation sociale. La prudence reste de mise dans ce contexte. C’est lors de crises que la gestion active prudente est le plus importante », soutient Martin Delage, cochef des placements chez Optimum Gestion de placements, dans la lettre financière de la firme publiée dans les derniers jours.

***

Après avoir acheté un bloc d’actions de Québecor d’une valeur de 7 millions de dollars le 10 juillet, Fidelity a informé les autorités boursières dans les derniers jours qu’elle avait commencé le mois d’août avec plus de 10 % des actions de catégorie B de Québecor en portefeuille.

***

Produits forestiers Résolu s’est attiré une nouvelle recommandation d’achat en milieu de semaine. Paul Quinn, de RBC, recommande dorénavant l’achat de l’action de la papetière montréalaise. La hausse du prix du bois d’œuvre (notamment liée à la demande pour la rénovation), particulièrement dans l’Est canadien, va plus que compenser le déclin des activités dans le secteur papier, selon l’analyste. De plus, dit-il, les flux de trésorerie générés par le secteur du bois pourraient servir à réduire l’endettement, un élément d’inquiétude pour bien des investisseurs.

***

L’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public (PSP), l’un des plus grands gestionnaires de fonds des caisses de retraite au pays et l’un des plus grands investisseurs institutionnels actifs dans le secteur canadien du cannabis, vient de larguer le producteur de pot de l’Outaouais Hexo et de diminuer substantiellement son exposition à Aurora. Un document déposé auprès des autorités révèle que PSP ne détenait plus aucune action d’Hexo au début du mois de juillet, alors que PSP en possédait plus de 700 000 trois mois plus tôt.

***

L’analyste affecté à la couverture des banques canadiennes chez Canaccord a annoncé à ses clients en fin de journée vendredi qu’il abandonnait la couverture de la Banque Laurentienne pour laquelle il recommandait la vente du titre. Il abandonne aussi la couverture de la Canadian Western Bank.

***

Les titres québécois de Dollarama, Stella-Jones, Quincaillerie Richelieu, TFI (ex-Transforce), Champion Iron et D-Box ont tous touché cette semaine un sommet de la dernière année en Bourse.