(Tokyo) Les grandes Bourses asiatiques ont terminé dans le vert mardi, ayant notamment surfé sur de nouveaux espoirs de vaccins contre le coronavirus et bénéficié de l’annonce d’un projet géant de double introduction en Bourse à Hong Kong et Shanghai.

Agence France-Presse

À Tokyo l’indice vedette Nikkei, qui avait stagné lundi, s’est apprécié de 0,73 % à 22 884,22 points et l’indice élargi Topix de 0,36 % à 1582,74 points.

Les gains ont été encore plus élevés à Hong Kong, où l’indice Hang Seng a pris 2,31 % à 25 635,66 points.

Le géant du paiement en ligne Ant Group, proche du mastodonte chinois du commerce électronique Alibaba, a déclaré avoir entamé les procédures pour une double introduction en Bourse à Hong Kong et Shanghai.

La perspective de cette gigantesque opération financière a dopé mardi le Hang Seng, tandis que l’indice composite de Shanghai n’a pris que 0,2 % à 3320,89 points. Mais Shanghai avait déjà pris plus de 3 % lundi, tandis que Hong Kong avait légèrement reculé.

L’indice composite de la Bourse de Shenzhen a gagné de son côté 0,72 % à 2232,70 points.

Deux projets de vaccins contre la COVID-19, l’un britannique et l’autre chinois, ont obtenu des résultats d’essais cliniques encore précoces, mais encourageants qui ont été largement salués par les marchés.

L’analyste d’AxiCorp Stephen Innes a toutefois mis en garde contre un optimisme excessif des marchés sur le front thérapeutique : « Soit la COVID-19 pourra être traitée et disparaîtra bientôt grâce à un vaccin, soit les marchés financiers pourraient connaître un océan de souffrances », a-t-il lancé.

Les Bourses asiatiques ont aussi été portées par le nouveau niveau record atteint la veille par l’indice NASDAQ à New York, grâce à la vigueur de ses grandes valeurs technologiques, Amazon en tête.

Dans l’attente d’un nouveau plan de soutien à l’économie américaine, un bon signal est par ailleurs venu de l’Union européenne, dont les 27 États membres sont finalement parvenus mardi à un accord sur un plan de relance de 750 milliards d’euros.

Du côté des valeurs

À Hong Kong, l’action d'ALIBABA a grimpé de 7,26 % après l’annonce du mégaprojet d’introduction en Bourse de Ant Group, qui opère le système de paiements en ligne Alipay, ultra populaire en Chine.

Le titre du japonais SOFTBANK GROUP, grand actionnaire de Alibaba, a gagné de son côté 3,06 % à 6464 yens à Tokyo.

L’action du groupe pharmaceutique nippon SHIONOGI a progressé de 2,84 % à 6438 yens après avoir confirmé son intention de porter sa capacité de production d’un vaccin en cours de développement contre le coronavirus à 30 millions de doses par an d’ici fin 2021, un signe de confiance quant à l’efficacité potentielle de ce produit.

Du côté des devises et du pétrole

La monnaie japonaise était stable face au dollar, qui valait 107,27 yens après 5 h 30 comme lundi à 17 h.

L’euro faiblissait un peu face au yen, à raison d’un euro pour 122,68 yens contre 122,79 yens comme la veille.

La monnaie européenne reculait aussi légèrement face au billet vert, un euro s’échangeant pour 1,1437 dollar contre 1,1448 dollar lundi.

Ayant démarré doucement durant les échanges en Asie, le marché du pétrole accélérait nettement : vers 5 h 15 le prix du baril de brut américain WTI gagnait 2,3 % à 41,75 dollars et celui du baril de Brent londonien prenait 2,13 % à 44,20 dollars.