Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Avec le titre au plancher, c’est le temps d’acheter IPL, croit la TD.

L’analyste Paul Bilenski a lancé cette semaine la couverture des activités quotidiennes du fabricant montréalais de produits d’emballage et de contenants en plastique rigide en recommandant l’achat du titre. Il devient le 10e analyste sur un total de 11 à suggérer l’achat d’IPL. La cible moyenne des analystes est de 13,50 $, ce qui laisse miroiter un rendement de 90 % sur 12 mois.

Selon Paul Bilenski, la majorité des défis auxquels IPL fait face sont attribuables à des facteurs externes (hausse du prix de la résine l’an passé, le mauvais temps qui a nui aux ventes de bacs agricoles durant la première moitié de l’année et un problème client qui a causé un délai dans la livraison de bacs). Ces facteurs sont dans l’ensemble derrière l’entreprise maintenant, dit-il.

L’escompte accordé au titre peut aussi s’expliquer par l’historique boursier limité, un faible volume de transactions et le fait que les activités sont liées au secteur pétrochimique, ce qui peut freiner l’enthousiasme de certains investisseurs.

***

Est-ce que Bombardier fera peur aux investisseurs ce jeudi en présentant ses résultats trimestriels le jour de l’Halloween ?

L’analyste Walter Spracklin, chez RBC, pose cette question dans une note envoyée cette semaine à ses clients. Il ne s’attend pas a une annonce significative jeudi puisque, dit-il, la journée pour les investisseurs approche, et la direction profite habituellement de cette occasion pour mettre ses prévisions à jour et procéder à d’autres annonces stratégiques. Il dit que l’action de Bombardier est plutôt attrayante à sa valeur actuelle et recommande d’en profiter pour acheter le titre.

***

Les titres québécois de Pages jaunes, Thérapeutique Knight, Innergex, Industrielle Alliance et WSP Global ont atteint cette semaine un nouveau sommet de la dernière année en bourse. Stella-Jones, Hexo et IPL ont de leur côté touché un plancher des 52 dernières semaines.

***

La firme Raymond James a lancé cette semaine la couverture des activités quotidiennes du franchiseur montréalais Groupe MTY en recommandant l’achat de l’action. L’analyste Michael Glen souligne quatre principaux facteurs : la feuille de route démontrant la capacité de réaliser des acquisitions judicieuses, une équipe de gestionnaires expérimentée, les acquisitions, de plus en plus importantes, ainsi qu’une évaluation dépréciée en raison, principalement, d’investisseurs qui accordent trop d’attention à un seul élément (la croissance des ventes des établissements comparables).

***

Boralex est maintenant l’un des 10 titres les plus vendus à découvert à Toronto. Une évaluation riche et un niveau d’endettement élevé pourraient bien être les éléments qui attirent les requins, selon Ink Research.

***

L’action autour du titre de BRP sera à surveiller dans les prochains jours. Les présentations pour investisseurs prévues demain et mardi pourraient générer de l’intérêt. La Financière Banque Nationale avait souligné plus tôt ce mois-ci que la direction de BRP était crédible lorsqu’elle parlait de ses objectifs de croissance, et les cibles à atteindre risquent d’être intéressantes.

***

Lightspeed a annoncé au début de la semaine sa troisième acquisition (Kounta) depuis son entrée en bourse, en mars. Le spécialiste montréalais des logiciels de commerce électronique pour détaillants et restaurateurs a débloqué 82 millions pour ces transactions (10 millions pour Chronogolf, 29 millions pour iKentoo et 43 millions pour Kounta).

***

Placements Mackenzie a annoncé jeudi le lancement d’un nouveau fonds négocié en bourse : le FINB Obligations de marchés émergents en monnaie locale, qui offre l’occasion d’accéder à la croissance des marchés émergents par l’entremise des monnaies locales. Ce FNB se négocie sur la Bourse de Toronto sous le symbole QEBL.