Wall Street a terminé dans le vert jeudi, les investisseurs retrouvant leur appétit pour le risque alors que les tensions commerciales entre Washington et Pékin semblaient connaître un répit avec la stabilisation du yuan.

La Presse canadienne, Agence France-Presse

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average a pris 1,43 % à 26 378,19 points. Jeudi, la Banque centrale chinoise a abaissé le taux de sa devise par rapport au billet vert, mais dans la fourchette des attentes des marchés financiers, qui ont interprété cette décision comme un signal positif.

Les pressions de Donald Trump pour affaiblir le billet vert, dont le niveau est jugé trop élevé et néfaste aux exportations américaines par le locataire de la Maison-Blanche, n’ont elles eu que peu d’incidence sur les marchés.

Quant aux marchés boursiers nord-américains, ils ont repris du poil de la bête, jeudi, après avoir débuté la semaine avec d’importants reculs en raison de l’escalade des tensions commerciales sino-américaines.

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a affiché un troisième gain consécutif, clôturant à 16 404,53 points, en hausse de 139,31 points. Une partie de la hausse est attribuable aux titres du secteur de l’énergie, notamment Suncor et Enbridge, du spécialiste des plateformes de vente en ligne Shopify et du fabricant de pièces automobiles Magna.