Le fondateur et chef de la direction de Thérapeutique Knight vient d'acheter pour près de 1 million de dollars d'actions de la société pharmaceutique montréalaise alors qu'un conflit l'opposant à un actionnaire militant s'envenime.

RICHARD DUFOUR LA PRESSE

Déjà plus important actionnaire de Knight avec une participation de 15 %, Jonathan Goodman a acheté plus de 122 000 actions au cours des 10 derniers jours. Un bloc d'actions a notamment été acheté mardi dernier, le jour même où le titre de Knight glissait à son plus bas niveau des 52 dernières semaines. Des documents déposés auprès des autorités indiquent que les transactions ont été effectuées en son nom personnel ainsi qu'au nom de son holding privé Long Zone.

À la fin de l'hiver, Jonathan Goodman a été accusé par Meir Jakobsohn, membre du conseil et actionnaire de Knight, d'être en conflit d'intérêts et de manquer de vision. Après avoir qualifié de « fallacieuses » ces allégations, la direction de Knight a répliqué en affirmant que l'actionnaire récalcitrant voulait manipuler le conseil d'administration.

Knight - dont la stratégie s'articule autour de l'acquisition, l'obtention sous licence de droits de distribution, la commercialisation et la distribution de produits pharmaceutiques - a aussi intenté une poursuite le mois dernier contre Medison Biotech, entreprise fondée par Meir Jakobsohn et par laquelle ce militant détient 7 % de Knight.

Dans un geste attendu par la direction de Knight, Medison a révélé hier les noms de six administrateurs qui seront proposés aux actionnaires pour renouveler le conseil d'administration lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de Knight, le 7 mai.

« L'action de Knight piétine depuis trois ans et les actionnaires n'obtiennent simplement pas le rendement qu'ils méritent. Au lieu de saisir des opportunités pour déployer ses importantes ressources financières, Knight laisse dormir son capital », est-il indiqué dans le communiqué publié hier.

Avant de fonder Knight il y a cinq ans, Jonathan Goodman avait cofondé et dirigé Laboratoires Paladin, rachetée par Endo Health Solutions en 2013 pour 3,2 milliards de dollars. Knight entend répondre plus tard cette semaine à la proposition faite par Medison pour l'assemblée annuelle.

Voici d'autres récentes transactions d'initiés ayant retenu notre attention : 

Un patron de l'Industrielle Alliance vend

Un haut dirigeant de l'Industrielle Alliance (IA Groupe financier) vient de vendre pour près de 740 000 $ d'actions de l'assureur québécois. Le vice-président exécutif et chef des placements, Michel Tremblay, a vendu 15 000 actions la semaine dernière. L'entreprise a annoncé le mois dernier que Michel Tremblay partirait à la retraite à la fin du mois de mai.

Un dirigeant achète du CAE

Le chef des affaires juridiques et de la conformité chez CAE vient d'acheter pour environ 200 000 $ d'actions du fabricant montréalais de simulateurs de vol. Mark Hounsell a acheté un bloc de 6500 actions le 20 mars. L'action de CAE a touché son plus haut niveau des 52 dernières semaines, à plus de 30 $, le 27 mars.

Un vice-président vend de l'Hexo

Le vice-président à la responsabilité sociale chez Hexo vient de vendre pour près de 100 000 $ d'actions du producteur de pot de Gatineau. Terry Lake a vendu le 18 mars 10 100 actions à un prix unitaire variant entre 9,30 $ et 9,35 $. L'action d'Hexo a atteint son sommet historique de 9,70 $ le lendemain de l'opération effectuée par Terry Lake. Il avait aussi vendu un autre bloc de 10 000 actions quelques jours plus tôt.

Les frères Schwartz achètent encore du Dorel

Deux hauts dirigeants de Dorel viennent d'acheter pour 120 000 $ d'actions du spécialiste montréalais des vélos et des sièges d'auto pour enfants. Martin Schwartz, PDG, et Jeffrey Schwartz, chef des finances et secrétaire, ont acheté mardi dernier 5000 actions chacun. Ils avaient aussi acheté 15 000 actions chacun la semaine précédente. Dorel traverse une période difficile, et son action a touché à la mi-mars son plus bas niveau depuis 1997.

Cette rubrique rapporte les transactions, de vente ou d'achat, que des actionnaires privilégiés ont effectuées. Font partie des initiés les individus qui occupent une position privilégiée dans les entreprises en Bourse, soit les dirigeants, les administrateurs, les principaux actionnaires, etc.