Wall Street a terminé en ordre dispersé mardi, à l'issue d'une séance marquée par des résultats mitigés d'entreprises américaines, les investisseurs se montrant par ailleurs fébriles avant la publication des comptes du géant technologique Apple.

Mis à jour le 29 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a gagné 0,2 % pour terminer à 24 579,96 points et le NASDAQ, à forte coloration technologique, a perdu 0,8 % à 7028,29 points.

L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,15 % à 2640,01 points.

« On approche le point culminant de la saison des résultats d'entreprises et celles qui ont publié leurs comptes (mardi) ont fait part de données très mitigées », a observé Peter Cardillo, de Spartan Capital.

Au rang des sociétés à l'honneur, le géant pharmaceutique Pfizer a pris 3,1 %, le conglomérat qui fabrique notamment des rubans adhésifs 3 m 1,9 %, le fabricant d'électroménagers Whirlpool 9,7 %, l'entreprise de défense Lockheed Martin 1,5 % et le fabricant d'imprimantes Xerox 11,4 %.

À l'inverse, Harley-Davidson (-5,1 %), Verizon (-3,3 %) et le fabricant du Botox Allergan (-8,6 %) ont été sanctionnés par les marchés.

Les courtiers ont en outre affiché une certaine « nervosité », de l'avis de M. Cardillo, avant la publication très attendue des résultats d'Apple après la clôture.

La marque à la pomme a pris tout le monde par surprise en début de mois en prévenant, fait rarissime, que son chiffre d'affaires et ses ventes d'iPhone avaient été plus mauvais que prévu sur les trois derniers mois de 2018, le premier trimestre de son exercice décalé.

Les valeurs du secteur technologique regroupées au sein du S&P 500 ont perdu en moyenne 1 %.

Mardi, Apple a essuyé un nouveau coup dur : une faille permettant d'espionner les utilisateurs de FaceTime, son application d'appels vidéo, a été découverte.

Parmi les autres valeurs du jour, le géant américain des puces électroniques Intel a annoncé son intention de développer son site de production en Israël, des ministres israéliens annonçant que la société allait investir 14,5 milliards de dollars canadiens dans une nouvelle usine. Son cours de Bourse a reculé de 0,4 %.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, soutenue par une hausse des cours du pétrole brut et de l'or.

Pour sa part, l'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 84,52 points (+0,5 %) pour terminer la séance à 15 463,14 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,38 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 75,39 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a avancé de 1,32 $ US à 53,31 $ US le baril, tandis que celui du cuivre s'est apprécié de 4,5 cents US à 2,72 $ US la livre. Le prix de l'or a pris 5,80 $ US à 1308,90 $ l'once, atteignant ainsi un sommet de huit mois.

Avec La Presse canadienne.