Les marchés américains ont hésité hier, entre des résultats d'entreprises de bonne tenue et des commentaires peu encourageants sur les négociations avec la Chine. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, soutenue par la croissance du cours du pétrole brut. L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 72,45 points pour clôturer avec 15 280,78 points.

Mis à jour le 24 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE, LA PRESSE CANADIENNE

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 22,38 points à 24 553,24 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 3,63 points à 2642,33 points. L'indice composé du NASDAQ a progressé de 47,69 points à 7073,46 points.

« Après la belle progression des indices enregistrée en début d'année, le marché attend le prochain élément qui le fera vraiment bouger, qu'il soit haussier ou baissier », a estimé Adam Sarhan de la société d'investissement 50 Park Investment.

« Les résultats d'entreprises sont en demi-teinte et on n'a pour l'instant aucune visibilité sur le "shutdown" », l'impasse budgétaire qui paralyse une partie des administrations fédérales depuis plus d'un mois, a-t-il notamment remarqué.

Les investisseurs n'ont pas non plus beaucoup plus d'informations sur les négociations commerciales en cours entre les États-Unis et la Chine.

Selon le secrétaire américain du Commerce Wilbur Ross, les deux parties ont « effectué un grand travail préliminaire » à la venue à la fin du mois à Washington d'une délégation chinoise, mais sont encore très loin de « de trouver une solution ».

« La saison des résultats pour l'instant s'avère plutôt solide », a estimé pour sa part Kate Warne de la société de conseil financier Edward Jones. « Les investisseurs surveillent particulièrement les prévisions des dirigeants et ces dernières sont certes prudentes, mais plutôt positives dans leur ensemble, ce qui apporte du soutien au prix des actions », a-t-elle ajouté.

« Les indices devraient encore monter cette année, mais le chemin sera plus chaotique », a-t-elle anticipé.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans reculait vers 21 h 15 GMT à 2,712 %, contre 2,741 % mercredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,030 %, contre 3,062 % la veille.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 74,90 cents US, comparativement à un cours moyen de 74,92 cents US pour la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 51 cents US à 53,13 $ US le baril, tandis que celui de l'or a perdu 4,20 $ US à 1279,80 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est déprécié de 1 cent US à 2,64 $ US la livre.