Les marchés ont fini la journée en hausse jeudi, encouragés par des informations évoquant une possible suppression totale ou partielle des tarifs douaniers punitifs de Washington sur les importations chinoises.

Mis à jour le 17 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'administration de Donald Trump étudie la possibilité de supprimer complètement ou partiellement les tarifs douaniers imposés sur plus de 250 milliards de dollars de biens importés de Chine, pour inciter Pékin à faire plus de concessions dans les négociations commerciales en cours entre les deux pays, selon le Wall Street Journal.

« C'est le genre de nouvelle qui pourrait donner un véritable coup de fouet aux indices », a réagi Peter Cardillo, du cabinet Spartan Capital.

À intervalles réguliers, les indices boursiers plongent depuis l'été dernier sous l'effet de commentaires virulents ou de décisions surprises du président américain et de son administration contre la Chine.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 162,94 points à 24 370,10 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 19,86 points à 2635,96 points. L'indice composé du NASDAQ s'est emparé de 49,77 points à 7084,46 points.

Depuis début janvier, l'indice S&P 500, qui regroupe les 500 plus grosses entreprises cotées aux États-Unis, a pris plus de 5 %.

À Toronto, l'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 99,96 points à 15 211,22 points, atteignant ainsi son plus haut niveau en plus de six semaines.

« C'est assurément un rebond après les jours très difficiles de décembre », a observé Anish Chopra, directeur général de la firme Portfolio Management.

À la fin de décembre, l'indice phare de la Bourse de Toronto affichait un recul de 16,8 % par rapport à son sommet de juillet. Il a depuis augmenté de 10,4 %.

« La séance d'aujourd'hui n'est que la poursuite de la tendance haussière que nous avons observée au mois de janvier. »

Tous les secteurs, à l'exception de ceux de la santé et des biens de consommation courante, ont progressé. Les meilleures performances ont été celles des secteurs de la consommation discrétionnaire, des matériaux, des services financiers et de l'industrie.

Le secteur de l'énergie a progressé de 0,44 %, même si les actions de MEG Energy ont chuté de près de 36 % après que Husky Energy a abandonné son offre d'achat hostile pour la société, en raison du manque d'appui de la part du conseil d'administration et des actionnaires de MEG.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a reculé de 25 cents US à 52,36 $ US le baril.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,22 ¢ US, en baisse par rapport à son cours moyen de 75,48 ¢ US de mercredi.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à 10 ans montait à 2,749 %, contre 2,722 % mercredi à la clôture, et celui à 30 ans avançait à 3,073 %, contre 3,071 % la veille.

- Avec La Presse canadienne