Voici les principaux événements qui retiendront l'attention cette semaine dans l'actualité économique et boursière.

Mis à jour le 24 sept. 2018
Martin Vallières LA PRESSE

DEMAIN

Nike au podium !

L'entreprise de chaussures et de vêtements de sport Nike énonce ses résultats pour le trimestre terminé le 31 août dernier. Dans la foulée de la récente controverse publicitaire avec le footballeur américain Colin Kaepernick, qui s'est avérée payante pour Nike en notoriété, en ventes et en valeur boursière, les analystes anticipent des revenus trimestriels rehaussés de 9 % sur un an, autour des 9,9 milliards US, et un bénéfice net majoré de 6 %, autour de 1 milliard.

MERCREDI

La Fed américaine au micro

L'une des banques centrales les plus influentes du monde, la Réserve fédérale américaine, ou Fed dans le jargon financier, fera le point mercredi sur sa politique monétaire, c'est-à-dire la remontée des taux d'intérêt, et expliquera son analyse de la conjoncture économique. Considérant la vigueur de récents indicateurs, les marchés financiers anticipent une hausse d'un quart de point (0,25 %) de son taux directeur, à 2,25 %. Déjà que la semaine dernière, le taux obligataire (10 ans) aux États-Unis est remonté au-dessus de 3 %.

VENDREDI

BlackBerry au rapport

Même retranchée dans les coulisses de la grande scène techno-boursière depuis quelques années, l'entreprise canadienne de technologies de télécommunications personnelles BlackBerry poursuit ses efforts de développement, centrés désormais sur les logiciels et les applications spécialisés plutôt que sur les appareils portables. Vendredi, BlackBerry fera le point sur ses résultats financiers trimestriels qui découlent de ces efforts encore trop peu rentables. Les analystes anticipent un autre - et dernier ? - trimestre de repli des revenus et du bénéfice net, avant des jours meilleurs.

VENDREDI

Le Canada en bulletin mensuel

Une mesure intérimaire de l'économie canadienne sera mise à jour vendredi, avec la publication du produit intérieur brut (PIB) en juillet. On s'attend à une croissance de 0,1 % seulement, après une stagnation le mois précédent. Selon les économistes de la Banque Nationale, « une contribution positive est attendue du secteur de la fabrication ainsi que du secteur des services publics ». En contrepartie, notent-ils, « ces gains pourraient avoir été partiellement effacés par les faibles résultats des secteurs du commerce de détail et de la construction résidentielle ».

photo valentyn ogirenko, archives reuters

Dans la foulée de la récente controverse publicitaire avec le footballeur américain Colin Kaepernick, qui s'est avérée payante pour Nike en notoriété, en ventes et en valeur boursière, les analystes anticipent des revenus trimestriels rehaussés de 9 % sur un an, autour des 9,9 milliards US, et un bénéfice net majoré de 6 %, autour de 1 milliard.

photo eduardo lima, archives la presse canadienne

Vendredi, BlackBerry fera le point sur ses résultats financiers trimestriels qui découlent de ces efforts encore trop peu rentables.