Source ID:; App Source:

Wall Street achève une semaine agitée par un nouveau record

«À mon avis, aucune des fluctuations d'aujourd'hui ne... (PHOTO LUCAS JACKSON, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

«À mon avis, aucune des fluctuations d'aujourd'hui ne témoigne d'une tendance», a résumé Jack Ablin, de BMO Private Bank. «Les investisseurs ont largement pris un jour de congé en hommage aux anciens combattants.»

PHOTO LUCAS JACKSON, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a légèrement monté vendredi, ce qui a suffi au Dow Jones pour battre un nouveau record, l'absence de nombreux investisseurs pour le 11 novembre ramenant du calme sur un marché bouillonnant depuis l'élection de Donald Trump.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a gagné 39,78 points, soit 0,21%, à 18 847,66 points, un niveau sans précédent. Le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 28,32 points, soit 0,54%, à 5237,11 points. En revanche, l'indice élargi S&P 500 a reculé de 3,03 points, soit 0,14%, à 2164,45 points.

«À mon avis, aucune des fluctuations d'aujourd'hui ne témoigne d'une tendance», a résumé Jack Ablin, de BMO Private Bank. «Les investisseurs ont largement pris un jour de congé en hommage aux anciens combattants.»

Même si le Veterans Day, célébré le 11 novembre aux États-Unis, n'est pas uniformément marqué par un jour férié, beaucoup d'Américains le célèbrent et, si Wall Street a ouvert, le marché obligataire est resté fermé.

«Sans le marché de la dette, c'est difficile d'être actif en Bourse», a insisté M. Ablin.

Considéré comme une valeur refuge, le marché obligataire américain a été l'une des principales victimes de l'élection inattendue de Donald Trump comme président, et sa chute s'est largement faite au profit de Wall Street.

Le Dow Jones, notamment, a bondi, marquant un premier record jeudi, et ainsi déjoué la plupart des analyses qui tablaient sur une chute de Wall Street en cas de victoire de M. Trump, car le républicain était présenté depuis des mois comme bien plus imprévisible que son adversaire malheureuse, la démocrate Hillary Clinton.

«On assiste (...) à une Bourse qui reprend son souffle après deux séances impressionnantes», a estimé Hugh Johnson, de Hugh Johnson Advisors.

Wall Street se maintient en tout cas proche de niveaux sans précédent, confirmant que les marchés semblent toujours préférer se concentrer sur les aspects jugés positifs du programme de M. Trump, notamment sa volonté d'investir dans les infrastructures et d'engager de vastes baisses d'impôts

Pour le reste, l'actualité économique s'est largement résumée vendredi à «une bonne nouvelle sur le moral des ménages», selon les termes de M. Johnson, en référence à un indice meilleur que prévu, établi par l'université du Michigan pour novembre.

«Il n'en reste pas moins que l'on fait une pause», a-t-il conclu.

Parmi les valeurs, le géant des médias et du divertissement Disney a soutenu le Dow Jones en prenant 2,86% après avoir fait oublier des résultats trimestriels décevants en se montrant rassurant sur les perspectives de croissance de son bouquet télévisé ESPN.

Comme la veille, des résultats animaient le secteur de la distribution, la chaîne de grands magasins J.C. Penney, hésitant en séance, a finalement gagné 3,97% malgré l'annonce de comptes dans le rouge au dernier trimestre avec un léger déclin de ses ventes.

La Bourse de Toronto et les matières premières ont retraité.

Le cours du lingot d'or a chuté de 42,10 $ US à 1224,30 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York, ce qui représentait sa cinquième séance consécutive de pertes. Le cours du pétrole brut a pour sa part effacé 1,25 $ US à 43,41 $ US le baril.

Les deux matières premières ont tiré l'indice de référence de la Bourse de Toronto à la baisse. L'indice composé S&P/TSX a plongé de 188,84 points pour clôturer à 14 555,41 points.

La Banque du Canada, qui publie le taux de change du dollar canadien, était fermée vendredi pour le congé du jour du Souvenir. Sur les marchés internationaux, vers 16 h , le huard perdait 0,33 cent US à 73,84 cents US.

Ailleurs sur le marché des matières premières, le prix du cuivre a rendu 4,2 cents US à 2,51 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer