Source ID:; App Source:

Séance hésitante avant les résultats des élections

Wall Street a monté mardi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a monté mardi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs prenant leurs positions à quelques heures des résultats des élections présidentielles et législatives aux États-Unis: le Dow Jones a gagné 0,40 % et le Nasdaq 0,53 %.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones  a gagné 72,83 points à 18 332,43 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 27,32 points à 5193,49 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 8,01 points, soit 0,38 %, à 2139,53 points.

«Les principaux indices se sont orientés dans le vert tandis que les investisseurs attendaient les résultats de l'élection présidentielle d'aujourd'hui», ont résumé dans une note les experts de Wells Fargo.

À quelques heures de l'annonce du vainqueur du duel entre la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump, la séance s'est révélée un peu plus agitée que ce à quoi s'attendaient certains observateurs. La Bourse a ouvert en baisse, elle s'est nettement redressée à la mi-journée, puis a un peu ralenti dans les dernières heures d'échanges.

«On se fait à l'idée que l'on ne pourra pas être sûr de quoi que ce soit avant qu'il soit tard dans la soirée... Au mieux», a reconnu Art Hogan, de Wunderlich Securities, estimant bien insuffisantes les rumeurs en l'état pour parier sur l'issue du scrutin.

Comme la majorité des analystes, il estime que Wall Street parie sur une présidence Clinton, gage de stabilité par contraste avec un Donald Trump jugé imprévisible, mais aussi sur une victoire des républicains lors des législatives organisées parallèlement, afin de limiter la mise en oeuvre d'un programme démocrate assez menaçant en matière de régulations.

«Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit qui ait causé la hausse de la Bourse», a renchéri Michael James, de Wedbush Securities. «Elle a eu lieu dans le sillage de la séance de la veille.»

Alors que Wall Street pâtissait depuis une dizaine de jours de la réouverture de l'enquête sur l'emploi de courriels privés par Mme Clinton lors de son passage au secrétariat d'État, elle a repris plus de 2 % lundi, le FBI ayant fait part lors du week-end de sa décision de ne pas engager de poursuites.

Parmi les valeurs, la chaîne de pharmacies CVS, qui a abaissé ses prévisions pour l'année en cours malgré des ventes et bénéfices trimestriels en hausse, a cédé 11,82 % .

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant a chuté de 21,69 % à 14,98 $US sur sa cotation new-yorkaise après avoir fait état de pertes trimestrielles creusées à plus d'un milliard de dollars, notamment à cause de la dépréciation de la société Salix acquise à grands frais l'an dernier et maintenant mise en vente.

Le loueur de voitures Hertz, dont le bénéfice net a chuté au dernier trimestre et qui a livré des prévisions pessimistes, s'est écroulé de 22,5 %.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a quant à lui avancé de 4,39 points à 14 656,84 points. Le dollar canadien s'est apprécié de 0,38 cent US à 75,16 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a avancé de 9 cents US à 44,98 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a effacé 4,90 $ US à 1274,50 $ US l'once. Le cours du cuivre a bondi de 2,38 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer