La plateforme de stockage de documents en ligne Dropbox, qui est l'une des startups les plus en vue dans la Silicon Valley, n'a pas l'intention d'entrer en Bourse pour l'instant, a affirmé lundi son patron-fondateur, Drew Houston.

Publié le 21 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous n'avons pas de plans actuellement», a-t-il répondu lors de la conférence TechCrunch Disrupt, à une question sur la date d'une éventuelle entrée en Bourse.

«Nous avons levé de l'argent à la fin de l'année dernière», a-t-il rappelé, soulignant que l'entreprise avait donc de la «flexibilité».

Dropbox fait partie, avec des sociétés comme Uber ou Airbnb, de l'élite des «licornes», les startups non cotées évaluées à plus d'un milliard de dollars.

Son dernier tour de table l'an dernier l'avait valorisé autour de 10 milliards de dollars, selon les statistiques de la société spécialisée CB Insight.

Les spéculations sur une prochaine entrée en Bourse de l'entreprise avaient notamment été alimentées par l'annonce en février de l'embauche d'une nouvelle directrice financière, Vanessa Wittman, qui avait dans le passé occupé cette même fonction chez Motorola.

Dropbox peut toutefois avoir été échaudé par l'expérience de son petit concurrent Box, qui s'était lancé en janvier à Wall Street et évolue aujourd'hui en-dessous de son prix d'introduction de 14 dollars.

Dropbox, lancé en 2007, revendique plus de 400 millions d'utilisateurs dans le monde, dont quelque 130 000 entreprises qui paient pour son service professionnel.