Wall Street a nettement baissé hier, perdant son allant après une ouverture en hausse, sans que le marché trouve assez de soutien dans l'actualité économique américaine pour garder son optimisme initial: le Dow Jones a perdu 1,45% et le Nasdaq 1,15%.

Mis à jour le 9 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a cédé 239,11 points, à 16 253,57 points, et le Nasdaq, à dominante technologique 55,40 points, à 4756,53 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement suivi par les investisseurs, a reculé de 1,39%, soit 27,37 points, à 1942,04 points.

La Bourse, où le Dow Jones avait pris près de 2,5% la veille, a ouvert en nette hausse, dans la foulée des places européennes et asiatiques, mais son élan s'est dissipé de façon de plus en plus marquée au cours de la journée.

«Que ce soit cette hausse ou cette baisse, aucune information concrète n'explique de tels mouvements», a reconnu David Levy, de Kenjol Capital Management. «On reste dans un schéma en zigzag, avec une séance de hausse puis une séance de baisse, et les investisseurs se positionnent en conséquence».

En réalité, les marchés «attendent la réunion de la Réserve fédérale (Fed), qui commencera dans pile une semaine, et se demandent si elle va relever dès maintenant ses taux ou reporter cette mesure», a-t-il estimé.

Après la forte instabilité des dernières semaines sur les marchés mondiaux, notamment à cause du tumulte des Bourses chinoises, le doute règne de plus en plus sur les intentions de la banque centrale américaine, qui commencerait à retirer un important soutien à l'économie en relevant ses taux, actuellement presque nuls.

Vu le manque d'élément macroéconomique notable, la présentation par Apple de ses nouveaux produits a pris une importance particulière, le titre du groupe informatique s'étant nettement orienté dans le rouge (-1,92%) après une conférence de presse qui n'a manifestement pas convaincu.

Parmi les autres valeurs, le service internet Yahoo! a gagné 2,01%  malgré l'annonce qu'il n'avait pas pu obtenir de garanties des services fiscaux américains quant à la non-taxation de la scission annoncée de sa participation restante dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba.

Le titre de la marque de vêtements Quiksilver, spécialiste des sports de glisse, a été retiré de la cote après le placement de sa filiale américaine sous la protection de la loi sur les faillites.

Les prix des matières premières ont tiré la Bourse de Toronto vers le bas, après que la Banque du Canada eut annoncé qu'elle laissait son taux d'intérêt directeur inchangé.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a retraité de 98,82 points pour clôturer à 13 531,85 points, les secteurs aurifères et de l'énergie ayant affiché les pertes les plus marquées.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a reculé de 1,79 $ US à 44,15 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a échappé 19 $ US à 1102,00 $ US l'once.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,26 cent US à 75,47 cents US.

- avec PC