Wall Street a légèrement baissé, après avoir assimilé des résultats d'entreprises plus ou moins bons dans le secteur de la distribution, tout en surveillant la chute des Bourses chinoises: le Dow Jones a perdu 0,19% et le Nasdaq 0,64%.

Mis à jour le 18 août 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

---------------

Les marchés à la fermeture:



TSX 14 193,87 / -57,66 (-0,40%)

Dow Jones 17 511,34 / -33,84 (-0,19%)

S&P 500 2 096,92 / -5,52 (-0,26%)

NASDAQ 5 059,35 / -32,35 (-0,64%)





--------------



Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones  a cédé 33,84 points à 17 511,34 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 32,35 points à 5059,35 points.



Très surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,26%, soit 5,52 points, à 2096,92 points.



La séance a été marquée par «une chose encourageante et une inquiétude», a résumé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services. «Ce qui était encourageant, c'étaient les résultats de Home Depot et les nouveaux chiffres des mises en chantiers, qui sont au plus haut depuis 2007.»



Spécialiste du bricolage et de l'aménagement de la maison, Home Depot a relevé ses prévisions annuelles après avoir dégagé un bénéfice conforme aux attentes au dernier trimestre.



«Sauf que le problème de l'immobilier, c'est que ce n'est pas un secteur capital dans l'ensemble du produit intérieur brut américain», a continué M. Volokhine. «Le secteur capital, c'est celui de la consommation, et on a eu sur ce plan une déception assez importante de Wal-Mart.»



Le premier groupe de distribution mondial a fait état d'une chute de plus de 10% de son bénéfice net au dernier trimestre, et a revu à la baisse ses prévisions pour l'année.



Par ailleurs, sur le plan international, Wall Street a pâti «d'inquiétudes qui s'accentuent sur un ralentissement économique de la Chine après une nette baisse des Bourses du pays le plus peuplé au monde», ont mis en avant les experts de la maison de courtage Charles Schwab.



La Bourse de Shanghai a chuté de plus de 6% mardi, sa baisse la plus importante depuis trois semaines, les investisseurs s'inquiétant des efforts à leurs yeux insuffisants de la part du gouvernement pour soutenir l'économie chinoise et les marchés.



Le marché se demande si la banque centrale décidera à l'occasion de sa prochaine réunion monétaire à la mi-septembre de relever ses taux, actuellement presque nuls, et de commencer ainsi à retirer un important soutien à l'économie.



La Bourse de Toronto a retraité pour une deuxième séance consécutive,  alors que la volatilité des marchés boursiers chinois a plombé les cours des matières premières. L'indice composite S&P/TSX a cédé 57,66 points, pour s'établir à 14 193,87.



Du côté des matières premières, le pétrole brut pour livraison en septembre a gagné 75 cents, à 42,62 $ US le baril.



Toutefois, le cuivre a cédé 3,4 cents, à 2,287 $ US la livre, et l'or pour livraison en décembre a glissé de 1,50 $, à 1116,90 $ US l'once.



Le dollar canadien a gagné 0,17 cent US, à 76,59 cents US.

Avec PC