Source ID:38853; App Source:cedromItem

Bombardier en pièces détachées

La communauté financière attend avec fébrilité la publication par Bombardier,... (PHOTO MATHIEU WADDELL, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MATHIEU WADDELL, ARCHIVES LA PRESSE

Paul Durivage
La Presse

La communauté financière attend avec fébrilité la publication par Bombardier (T.BBD.B) , jeudi, des résultats financiers du quatrième trimestre qui concluront l'exercice 2014. Coup d'oeil sur quelques données critiques pour le titre-vedette et d'autres statistiques pour en saisir toute l'importance.

Les attentes

Les analystes sont peu partagés sur les résultats de l'exercice 2014 de Bombardier.

Prévisions des experts

> Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale: bénéfices de 414 millions (33 cents par action) sur des revenus de 20,0 milliards US

> Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux: bénéfices de 466 millions (31 cents par action) sur des revenus de 20,5 milliards US

> Joseph Nadol, de JPMorgan: bénéfices de 406 millions (35 cents par action) sur des revenus de 20,0 milliards US

> Moyenne de 25 analystes sondés par Bloomberg: bénéfices de 536,7 millions (29 cents par action) sur des revenus de 18,2 milliards US

Le trésor

Les investisseurs s'interrogent plus que jamais sur la santé financière de Bombardier. En vertu des ententes conclues avec ses prêteurs, l'entreprise doit conserver au moins 1 milliard US dans ses coffres à tout moment.

Les liquidités

2009 3,4 milliards US

2010 4,2 milliards US

2011 3,4 milliards US

2012 2,6 milliards US

2013 3,4 milliards US

2014 2,4 milliards US

Source: Desjardins Marchés des capitaux

La rentabilité

Bien qu'elle inquiète parfois la communauté financière, Bombardier est éminemment rentable depuis 2006 et encore ces dernières années.

Historique des profits et revenus

2009

1,0 milliard sur 19,7 milliards US

2010

698 millions sur 19,4 milliards US

2011

837 millions sur 18,4 milliards US

2012

460 millions sur 16,4 milliards US

2013

564 millions sur 18,2 milliards US

Source: Bloomberg

Source des revenus

Moins sujet à faire la manchette, le secteur du transport rapporte presque autant que les activités aéronautiques chez Bombardier.

Par secteur

Aérospatiale 52%

Transport 48%

Source: Bloomberg (données de 2013)

Au total, l'Europe compte davantage que les États-Unis dans les revenus totaux de Bombardier.

Par pays

États-Unis 31%

Allemagne 17%

Royaume-Uni 11%

Autres pays d'Europe 10%

Autres pays 31%

Source: Bloomberg (données de 2013)

En Bourse

Bombardier a perdu près de 30% de sa valeur en Bourse depuis le début pas si lointain de l'année. L'action subalterne de catégorie B est descendue jusqu'à 2,64$ après le décrochage de la mi-janvier, son plus bas niveau en près de 6 ans, pour ensuite remonter tranquillement aux environs de 3,00$ la semaine dernière (2,93$ en fermeture vendredi). Le titre valait plus de 25$ au début du siècle.

Les actionnaires

Les Québécois sont tous partie prenante dans Bombardier, ne serait-ce que par la participation (137 millions de dollars, toutes catégories confondues) de la Caisse de dépôt et placement du Québec au capital-actions de la multinationale montréalaise.

Les 10 principaux porteurs

> Fidelity Management and Research (fonds communs): 7,0%

> Laurent Beaudoin (particulier): 4,2%

> André Bombardier (particulier): 3,7%

> Jean-Louis Fontaine: 3,7%

> Janine Bombardier: 3,5%

> Caisse de dépôt et placement du Québec (caisse de retraite publique): 2,6%

> BlackRock (fonds communs): 1,1%

> Vanguard Group (fonds communs): 0,7%

> Norges Bank Investment Management (fonds souverain de la Norvège): 0,7%

> CI Investments (fonds communs): 0,6%

Source: Bloomberg




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer