L'analyste montréalais Ismael Chiadmi, de Placements Montrusco Bolton, est le meilleur gestionnaire de fonds communs d'actions canadiennes jusqu'à maintenant, cette année, grâce à ses placements dans des entreprises qui ont le vent en poupe comme la biopharmaceutique québécoise Valeant.

Mis à jour le 23 août 2013
Paul Durivage LA PRESSE

L'agence d'information financière Bloomberg saluait jeudi la performance du fonds Quantitatif d'actions canadiennes, géré par Ismael Chiadmi et son équipe de Montrusco, qui a obtenu un rendement exceptionnel de 12 % depuis le début de l'année, ce qui le place au premier rang des 14 fonds canadiens ayant un actif sous gestion de plus de 100 millions de dollars. C'est aussi quatre fois mieux que la piètre performance du marché boursier canadien pendant cette période.

Ce fonds de 150 millions repose sur le «momentum», ou l'élan des titres. Il est composé de 10 titres équipondérés dont le cours ou le volume de transactions montre une accélération en Bourse. La sélection est revue tous les trois mois.

«C'est basé sur le comportement des investisseurs, explique Ismael Chiadmi, qui gère ce fonds depuis 2006. Les gens ont tendance à continuer à acheter des titres qui ont bien rapporté au cours d'une certaine période. S'il y a ralliement, ils continuent à acheter.»

Le fonds-vedette de Montrusco a notamment profité de l'essor de Valeant, de Laval. L'acheteur boulimique a connu la plus forte croissance parmi les titres du S&P/TSX avec un gain de 76 % cette année. Le fabricant de pièces automobiles Magna International, qui figurait aussi au portefeuille, a enregistré la quatrième performance du groupe S&P avec un gain de 68 %.

On y trouve aussi des actions de Methanex, le deuxième titre de l'industrie des produits chimiques avec un gain de 52 % pour 2013, du Canadien Pacifique, en hausse de 23 % depuis le début de l'année, et du fabricant de téléphones multifonctions BlackBerry, qui a grimpé de 19 % ce mois-ci.

Analyse technique 101

La composition du fonds doit être revue la semaine prochaine. La dernière mise à jour avait été l'occasion de se départir des positions dans la Financière Manuvie et WestJet Airlines. Bien joué, car ces deux dernières déçoivent leur industrie respective depuis le début de l'été.

Ici, pas de chouchous. «La stratégie est purement quantitative, et donc tous les titres en portefeuille ont un fort potentiel de croissance, explique l'analyste-vedette du jour. L'approche fait que le portefeuille doit être vu comme un ensemble.»

La stratégie du fonds mis sur pied par Montrusco en 1996 est basée sur les recherches de Narasimhan Jegadeesh, de l'Université d'Atlanta, et Sheridan Titman, de l'Université du Texas. Le fonds négocié en Bourse First Asset Morningstar Canada Momentum Index, qui affiche un rendement de 10 % au 31 juillet, repose aussi sur la lancée des titres.

Ismael Chiadmi a étudié l'économétrie à l'Université de Sherbrooke. Sa scolarité a coïncidé avec l'arrivée des ordinateurs personnels qui a révolutionné l'analyse de données financières, raconte le gestionnaire de 55 ans.

***

Bon à savoir

Les gestionnaires du fonds Quantitatif d'actions canadiennes de Montrusco Bolton prélèvent des honoraires de gestion de 0,2 %. Des honoraires de performance de 20 % sur les gains surpassant ceux de l'indice S&P/TSX s'ajoutent. L'investissement minimum est de 150 000 $.