On devrait finalement connaître jeudi matin les premiers résultats officiels des ventes du téléphone intelligent Z10, de BlackBerry (T.BB), sur lequel l'entreprise joue son avenir.

Jean-François Codère LA PRESSE

Le fabricant canadien doit dévoiler jeudi matin les résultats financiers de son quatrième trimestre, terminé le 2 mars dernier. Cette période couvre donc le premier mois de disponibilité du Z10, lancé au Royaume-Uni le 31 janvier et au Canada le 5 février.

L'Inde, les Émirats arabes unis et l'Afrique du Sud ont aussi eu droit au Z10 pendant quelques jours au cours de ce trimestre, mais pas les États-Unis, où il n'a fait son arrivée sur les tablettes que la semaine dernière.

Les chiffres de vente du Z10 ont fait l'objet de beaucoup de spéculation au cours des dernières semaines. En se basant sur des informations officieuses tirées de détaillants, certains analystes ont estimé le résultat à aussi peu que 275 000 exemplaires écoulés. D'autres, plus optimistes, ont jugé qu'il y en aurait plutôt 1 million.

L'entreprise elle-même s'est jusqu'ici contentée de dire, par la bouche de son PDG Thorsten Heins, que les ventes étaient «supérieures aux attentes, qui étaient élevées».

Ces spéculations ont fait leur chemin jusque sur les parquets. Plus de 155 millions d'actions de l'entreprise, soit plus de 35% des actions en circulation, font l'objet de positions à découvert, plus du double des quelque 60 millions à la même époque l'année dernière.

Les investisseurs sont donc nombreux à parier sur des résultats décevants. En contrepartie, des chiffres meilleurs que prévu pourraient de nouveau faire décoller l'action de BlackBerry, dont la valeur a déjà plus que doublé depuis l'automne.

Les cours cibles des différents analystes ayant livré leur impression sur la valeur de BlackBerry ces jours-ci varient d'ailleurs énormément. En dollars américains, ils vont de 5$, selon Berenberg Bank, à 22,52$, selon la Banque Scotia. L'action a terminé la journée d'hier à 14,57$US sur la Bourse NASDAQ.

Des pertes au menu

Une chose est pratiquement certaine, BlackBerry affichera une perte. Les analystes estiment celle-ci à environ 30 cents par action, alors que l'entreprise affichait un bénéfice de 80 cents par action l'année dernière. Ce serait le quatrième trimestre déficitaire de suite pour l'entreprise, à qui on en prévoit quatre autres pour la nouvelle année financière.

Peu importe leur nature, les résultats dévoilés jeudi matin ne mettront pas un terme à la spéculation. Ceux du trimestre en cours, qui incluront les premières ventes en territoire américain, sont déjà fort attendus. Ils seront dévoilés le 28 juin.