La Bourse de New York a terminé sans direction jeudi, dans un climat de grande volatilité à cause de la Grèce dont l'avenir dans l'euro est toujours incertain: le Dow Jones a pris 0,27% et le Nasdaq a cédé 0,38%.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a gagné 33,60 points à 12529,75 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 10,74 points à 2839,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a gagné 0,14% (1,82 point) à 1320,68 points.

Wall Street a évolué toute la séance autour du point d'équilibre, incapable de trouver une direction franche.

«Le marché a observé une pause aujourd'hui», a analysé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital, indiquant qu'avec un long week-end en vue, l'activité a tourné au ralenti. La place de New York sera en effet fermée lundi, jour férié du «Memorial Day».

Le fait que le Dow Jones, indice vedette de la Bourse américaine, ait réussi à se maintenir dans le vert, laisse penser que «le recul (était) peut-être terminé».

«Les données économiques qui ont été publiées aujourd'hui sont assez encourageantes. Et, au vu des déceptions sur ce plan-là ces dernières semaines, des chiffres conformes aux attentes sont perçus comme positifs», a expliqué Michael James, de Wedbush Morgan Securities.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé aux États-Unis du 13 au 19 mai, de 0,5% par rapport à la semaine précédente, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail. Ce chiffre a été bien accueilli, même si le recul est légèrement inférieur à ce qui était attendu par les analystes.

En outre, les commandes de biens durables ont rebondi aux États-Unis en avril, mais à un rythme légèrement inférieur aux attentes.

De manière générale, l'avenir d'Athènes dans la zone euro a continué de hanter les marchés: «on va devoir attendre les élections en Grèce» le 17 juin, pour que l'extrême volatilité diminue, a avancé M. Cardillo.

«Il va falloir que les données économiques de la semaine prochaine soient positives» pour contrebalancer le sentiment négatif engendré par la situation à Athènes, a-t-il souligné.

Le marché obligataire a fini en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,759% contre 1,721% mercredi, et celui à 30 ans à 2,847% contre 2,794%.