La Bourse de Toronto a clôturé la séance de mercredi en hausse, encouragée par un vent d'optimisme en provenance d'Europe, où les leaders des pays de la zone euro participent à un sommet qui devrait se conclure avec la présentation d'un plan pour résoudre la crise des dettes de la région.

Malcolm Morrison LA PRESSE CANADIENNE

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 76,31 points pour terminer à 12 186,06 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a dégagé un gain de 5,35 points à 1570,8 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 1,12 cent US à 99,52 cents US.

De solides résultats financiers pour le constructeur d'avions Boeing et des données encourageantes sur les commandes de biens durables ont aussi permis aux marchés new-yorkais de grimper.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a ainsi avancé de 162,42 points pour fermer à 11 869,04 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 12,25 points à 2650,67 points et que l'indice élargi S&P 500 a progressé de 12,95 points à 1242 points.

Les leaders européens se rencontrent pour conclure un plan qui éviterait aux banques d'encaisser d'importantes pertes si le gouvernement grec devait se retrouver en situation de défaillance.

Les places boursières ont cumulé les gains plus tard dans la séance, après que l'Agence France-Presse eut rapporté que la Chine avait accepté d'investir dans le fonds en achetant des obligations.

Le sentiment des investisseurs avait déjà été amélioré avec un vote du Parlement allemand, qui a appuyé dans une grande majorité un plan visant à augmenter la portée du plan de sauvetage de la zone euro.

Les titres miniers ont affiché les gains les plus importants, le secteur des métaux de base ayant avancé de 4,4 pour cent. Le cours du cuivre s'est emparé de 7 cents US à 3,49 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. Sur le parquet torontois, le titre de Teck Resources (TSX:TCK.b) a pris 1,51 $ à 37,33 $, tandis que celui de First Quantum Minerals (TSX:FM) a avancé de 1,37 $ à 18,60 $.

L'action de Sheritt International (TSX:S) a gagné 62 cents à 5,50 $ après que la minière torontoise eut dévoilé un bénéfice du troisième trimestre plus que deux fois plus grand que l'an dernier, à 45,5 millions $, soit 16 cents par action. Ses revenus trimestriels ont aussi progressé à 466,4 millions $, contre 412,7 millions $ un an plus tôt.

Le cours du pétrole brut a cédé 2,97 $ US à 90,20 $ US le baril à New York, ce qui n'a pas empêché le secteur torontois de l'énergie d'avancer de près d'un pour cent. L'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) s'est emparé de 79 cents à 36,21 $, tandis que celle de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a pris 65 cents à 34,49 $.

Les titres du secteur des technologies ont été les principaux perdants mercredi, l'action de Research In Motion (TSX:RIM) ayant notamment perdu 1,69 $ à 20,89 $. Le fabricant des téléphones intelligents BlackBerry a annoncé que le lancement d'une nouvelle version du système d'exploitation de sa tablette PlayBook serait reporté en février 2012, ce qui vient s'ajouter aux embuches que connaît ces derniers mois la société ontarienne de Waterloo.

Le secteur aurifère a aussi reculé, même si le cours du lingot d'or a bondi de 23,10 $ US à 1723,50 $ US l'once à New York. Le titre de Kinross Gold (TSX:K) a effacé 9 cents à 14,55 $.

L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a gagné 14 cents à 48,19 $ après que le plus grand producteur aurifère au monde eut annoncé qu'il haussait son dividende trimestriel de 25 pour cent à 15 cents US par action.