L'action d'Apple a enregistré mercredi sa plus forte chute en une séance, perdant 5,59 % à la Bourse de New York après des résultats jugés décevants par les investisseurs, malgré un bénéfice net annuel en hausse de 85 %.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le titre du groupe californien a fini à 398,62 dollars, dans un marché qui a fortement reculé sur fond de nervosité grandissante à l'approche d'un sommet de l'UE décisif pour la crise de la dette en zone euro.

En valeur, cela représente quelque 22 milliards de dollars, la plus grosse perte de capital du groupe en une séance.

La chute du titre Apple «a tiré à la baisse l'indice Nasdaq», qui a terminé en baisse de 2,01 % à 2.604,04 points, a souligné Andrea Kramer de Schaeffer Investment Research.

Le géant californien a déçu le marché en publiant mardi soir un bénéfice net annuel certes en hausse de 85 % mais restant inférieur aux attentes, à 25,22 milliards de dollars. Par actions, le bénéfice annuel est ressorti à 27,68 dollars contre 27,77 dollars attendu.

Sur un an, la marque à la pomme a tout de même enregistré un bénéfice net de 25,22 milliards de dollars. Et pour la première fois de son histoire, le groupe de Cupertino, en Californie, a vendu pour plus de 100 milliards de dollars de produits en un an avec un chiffre d'affaires de 108,25 milliards de dollars.

Dès lundi, le cabinet BGC avait toutefois alerté le marché sur une possible surcotation du titre Apple. Malgré des premières ventes record du nouvel iPhone, le 4S, BGC avait baissé sa recommandation, d'«achat» à «neutre», jugeant exagérée la hausse de 14 % de son titre depuis le 7 octobre.