La Bourse de New York était en nette hausse mardi à la mi-journée, après une amélioration inattendue de la confiance des consommateurs américains, qui lui permettait d'inverser la tendance observée à l'ouverture.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Vers 15h, le Dow Jones Industrial Average prenait 2,27% à 8465,13 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 3,04%, à 1743,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 avançait quant à lui de 2,34%, à 907,78 points.

À Toronto, le S&P TSX grimpait de 1,93% à 10 269,39 points.

La hausse était quasi-générale, seules quatre valeurs du Dow Jones s'affichant en baisse.

Vendredi, Wall Street avait enregistré une quatrième séance de baisse dans un marché peu animé avant un week-end de trois jours. Le Dow Jones avait abandonné 0,18%, le Nasdaq 0,19% et le S&P 500 0,15%.

Le marché avait ouvert mardi en petit repli, inquiet de la résurgence des tensions avec la Corée du Nord, qui a annoncé un deuxième essai nucléaire et des tirs de missiles.

Mais, «après un début d'activité apathique à la suite des tensions en Asie, les indices s'affirment en solide hausse après un bond inattendu de l'indice de confiance des consommateurs» américains, ont commenté les analystes de Charles Schwab.

L'indice publié par l'institut de conjoncture privé Conférence Board a bondi à 54,9 points en mai contre 40,8 points en avril.

«Les nouvelles sont encore très nuancées, et elles doivent l'être car un retournement ne se fait pas d'un seul coup. Mais le fait que les consommateurs se sentent mieux face à l'avenir est crucial», a estimé Marc Pado, de Cantor Fitzgerald.

La remontée spectaculaire de leur moral résulte d'une très nette amélioration de la composante sur les attentes des ménages, passée à 72,3 points en mai contre 51,0 en avril.

«Un chiffre comme celui-ci indique aux distributeurs qu'il va falloir se préparer pour une bonne saison à la rentrée en août et septembre», a expliqué M. Pado.

Le distributeur Wal-Mart engrangeait 2,31% à 50,39 dollars et la chaîne de magasins de bricolage Home Depot 3,67% à 23,70 dollars.

Le marché a également profité d'un indice positif en provenance de la Réserve fédérale de Richmond (est). L'indice de l'activité industrielle publié par l'institution s'est établi à 4 points en mai, après -9 points en avril.

Ces bonnes nouvelles permettaient aux investisseurs d'ignorer la poursuite de la chute des prix des logements aux Etats-Unis, qui se sont effondrés de 19,1% au premier trimestre sur un an, selon l'indice S&P/Case-Shiller.

Le constructeur automobile General Motors, qui affronte une semaine décisive pour son avenir, perdait 14,69% à 1,22 dollar. Menacé de dépôt de bilan, GM attendait une annonce de ses créanciers pour savoir si son plan de restructuration financière était accepté.

Les valeurs technologiques étaient portés par l'informaticien Apple, en hausse de 5,47% à 129,20 dollars grâce à une note positive des analystes de Morgan Stanley.

Le marché obligataire était stoppé dans son élan, après avoir rebondi à l'ouverture. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 3,474% contre 3,448% vendredi soir et celui à 30 ans à 4,420% contre 4,392% vendredi.