Source ID:; App Source:

Les Bourses rebondissent

Les marchés boursiers nord-américains ont gagné du terrain mardi, malgré la... (Photo: Associated Press)

Agrandir

Photo: Associated Press

David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Les marchés boursiers nord-américains ont gagné du terrain mardi, malgré la faiblesse des résultats financiers trimestriels publiés aux États-Unis et un avertissement de la Banque du Canada, qui s'attend maintenant à une récession plus difficile qu'elle ne l'avait d'abord cru.

Le S&P/TSX, a avancé de 121,02 points, soit 1,3 pour cent, pour terminer à 9247,17 points. L'indice vedette de la Bourse de Toronto a ainsi renversé sa glissade matinale, encaissée après que la Banque du Canada eut annoncé qu'elle réduisait son taux d'intérêt directeur à 0,25 pour cent pour tenter de redonner un peu de vie à l'économie.

Le dollar canadien a pour sa part avancé de 0,15 cent US à 80,89 cents US, après avoir brièvement retraité sous la barre des 80 cents plus tôt en séance.

Le secteur des métaux diversifiés a mené la charge sur le parquet torontois, avec une hausse de 11,4 pour cent, stimulé par le gain de 37 pour cent de l'action de Teck Cominco (T.TCK.B), soit 3,36 $, qui lui a permis de clôturer à 12,47 $.

Les titres financiers ont pour leur part gagné 2,7 pour cent, l'action de la Scotia (T.BNS) prenant 1,81 $, ou 5,6 pour cent, à 34,33 $. Les autres grandes banques ont aussi vu leur titre grimper, à l'exception de la Banque Royale (T.RY), dont l'action a chuté de 20 cents à 41,40 $, après qu'elle eut annoncé l'émission de jusqu'à 275 millions $ en actions privilégiées.

Le secteur de l'énergie a pris 1,2 pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 63 cents US à 46,51 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Les titres aurifères ont affiché dans l'ensemble le plus grand déclin mardi, avec une baisse de 2,5 pour cent. Le cours du lingot d'or a perdu 4,80 $ US à 882,70 $ US l'once à New York.

Les courtiers de Wall Street ont dû faire le tri dans les nombreux résultats trimestriels publiés mardi, incluant plusieurs gros noms, dont Coca-Cola et Caterpillar.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 127,83 points à 7969,56, tandis que l'indice élargi S&P 500 a progressé de 17,69 points à 850,08. L'indice composite du Nasdaq, à forte composante technologique, a grimpé de 35,64 points à 1643,83.

À Toronto, la Bourse de croissance TSXV a cédé 1,05 point à 974,38 points.

Les marchés canadiens et américains ont affiché des hausses pendant six semaines, permettant à leurs principaux indices de s'apprécier d'environ 25 pour cent depuis le 10 mars. Mais ces indices ont encaissé lundi des revers de plus de 100 points en raison des nouvelles inquiétudes au sujet des grandes banques américaines et d'éventuelles pertes sur mauvaises créances.

«Je crois que nous allons principalement être dans la voie de service pour les quelques prochains trimestres», a avancé Larry Berman, chef des investissements chez ETF Capital Management.

«J'ai l'impression qu'au stade où nous en sommes, nous pourrions autant grimper de 10 pour cent que retraiter de 10 pour cent. C'est une assez grosse volatilité d'un point de vue historique, mais dans le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce ne l'est pas tellement.»




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer