Le groupe Brivia et son partenaire Olymbec viennent de conclure l’achat d’un vaste quadrilatère dans le quartier Griffintown tout juste à l’est de la rue Guy. Ils souhaitent ériger un ensemble immobilier multifonctionnel comprenant des logements.

Mis à jour le 3 août
André Dubuc
André Dubuc La Presse

Actuellement occupé par des entrepôts vétustes construits dans les années 1940, le terrain de 28 000 mètres carrés (300 000 pieds carrés) fera l’objet d’une mise en valeur dont les détails seront dévoilés ultérieurement.

Les nouveaux propriétaires se contentent de dire qu’ils prévoient réaliser un projet immobilier mixte de faible ou de moyenne hauteur en plusieurs phases. Le plan d’aménagement proposé est actuellement entre les mains de la Ville, assurent-ils.

« Bien que nous soyons dans le processus de conceptualisation de ce futur projet, nous savons d’ores et déjà que l’îlot de la Montagne viendra proposer une offre de logements supplémentaire variée dans le quartier, en accord avec les besoins du marché et incluant une composante institutionnelle et commerciale », a dit Kheng Ly, président fondateur et chef de la direction du Groupe Brivia, dans un communiqué publié mardi.

Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

Les acquéreurs, regroupés au sein de la société en commandite Îlot de la Montagne, ont payé 104 millions au vendeur Chiko Nanji, fondateur et propriétaire unique de la société Métro Logistique qui exploite 45 centres de logistique et qui compte quelque 6000 employés.

Ce prix équivaut à près de cinq fois la valeur inscrite au rôle d’évaluation de la Ville de Montréal.

Selon la transaction notariée à l’été 2021, Brivia et Olymbec devaient verser un solde de prix de vente de 80 millions au plus tard le 8 juillet dernier.

La transaction, d’abord passée inaperçue, avait été soulignée dans la revue de fin d’année du journal Les Affaires.

  • Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE

    Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

  • Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE

    Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

  • Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE

    Le quadrilatère en question est formé des rues William, Barré, de la Montagne et Guy.

1/3
  •  
  •  
  •  

« Le projet contribuera à favoriser un lien plus fluide entre la rue Notre-Dame et le canal de Lachine et s’inscrit dans une volonté de répondre au marché de l’habitation, a dit pour sa part Richard Stern, président d’Olymbec dans le même communiqué. Il s’agit de créer un projet de développement structurant avec une vision d’avenir pour la communauté ; un projet qui répond aux besoins des citoyens et ajoute une diversité commerciale et de généreux espaces verts à ce secteur. »

Brivia est connu pour ses projets et des réalisations comme le 1 Square Phillips, Mansfield Condos, YUL et QuinzeCent parmi sa vingtaine de projets en portefeuille. Le groupe est actif aussi à Toronto et à Vancouver. En avril dernier, il avait annoncé un lotissement de 500 logements en plusieurs phases au Versant Soleil à Mont-Tremblant, dont les unités de la première phase seraient mises en vente à l’automne.

De son côté, Olymbec existe depuis 1975. Elle est l’une des plus importantes sociétés privées en immobilier industriel dans l’est du Canada, avec des bureaux dans des marchés clés du Québec et des États-Unis. Récemment, Olymbec a fait parler d’elle avec la démolition par accident du bâtiment patrimonial du centre commercial du Domaine-de-l’Estérel, un chef-d’œuvre d’Art déco. Il avait été érigé par le baron belge Louis Empain entre 1936 et 1937.