Le promoteur Carbonleo veut y ajouter 4000 logements dans les prochaines années

Publié le 16 juin
André Dubuc
André Dubuc La Presse

Le groupe immobilier qui construit le controversé projet Royalmount à Mont-Royal reprend le contrôle du populaire centre commercial « style de vie » de la Rive-Sud de Montréal. L’objectif est d’ajouter 4000 logements au DIX30 dans les prochaines années.

Comme l’avait évoqué La Presse le 28 avril dernier, Carbonleo, aidé par ses partenaires québécois, rachète les parts que détient Oxford en même temps qu’il reprend la gestion de la propriété. La transaction a été annoncée ce jeudi matin. Les termes n’ont pas été dévoilés.

« DIX30 est une propriété qui a un peu plus de 15 ans et qui est mûre pour évoluer et s’adapter aux réalités d’aujourd’hui », dit au téléphone Nicolas Désourdy, l’un des trois associés de Carbonleo, avec Andrew Lutfy et Claude Marcotte. M. Désourdy est un descendant de la célèbre famille qui a bâti la ville de Bromont.

Miser sur le REM

« C’est notre intention de capitaliser sur l’arrivée du REM [Réseau express métropolitain] et de transformer la propriété en un projet POD [pedestrian-oriented development] », poursuit le vice-président principal.

L’objectif est de transformer l’immense propriété de 276 commerces et restaurants et 10 000 cases de stationnement en un ensemble POD, soit un secteur dont l’aménagement mise sur la facilité d’accès pour les piétons.

photo fournie par Carbonleo

Nicolas Désourdy, associé et vice-président principal chez Carbonleo

Le DIX30 fera plus de place à des bureaux et surtout à plus de logements résidentiels. Le but est d’ajouter 4000 logements d’ici 5 à 10 ans. Carbonleo est en discussions avec la Ville de Brossard au sujet du DIX30 2,0. La société souhaite pouvoir faire des annonces publiques sur sa vision d’ici 12 à 18 mois.

Les pourparlers n’en sont qu’à leurs balbutiements, précise Carbonleo. Les premiers échos en provenance de la Ville sont plutôt positifs, assure-t-on.

Mais ce n’est pas un automatisme. À Pointe-Claire, le propriétaire du centre Fairview Pointe-Claire et la Ville sont à couteaux tirés au sujet de la conversion d’un stationnement sous-utilisé à proximité de la future gare du REM. Cadillac Fairview veut y ériger un projet immobilier à vocation multiple avec une composante résidentielle. La Ville ne veut rien savoir.

Des impacts sur les détaillants

Quoi qu’il en soit, cette transformation d’envergure aura des impacts sur des détaillants du DIX30 et sur la mixité des locataires commerciaux. Récemment, le DIX30 a refusé de renouveler le bail du resto La Cage – brasserie sportive, ouvrant la porte à la densification du site avec l’ajout de bâtiments multirésidentiels. L’établissement va traverser l’autoroute 10 pour s’installer chez Solar. L’ouverture est prévue à l’automne.

Les activités commerciales du DIX30 se portent bien, assure M. Désourdy. La plupart des commerces ont leur propre entrée sur la rue ou sur le stationnement. Ils s’en sont bien tirés pendant la pandémie. Les ventes d’avril 2022 sont supérieures de 11 % à celles d’avril 2019, indique M. Désourdy pour soutenir ses dires.

L’année « 2021 a été notre année record pour ce qui est de la location de bureaux », ajoute-t-il. La mode du travail à distance a donné de l’élan aux bureaux satellites situés en banlieue.

Photo David Boily, archives LA PRESSE

Quartier DIX30

Oxford, filiale immobilière de la Caisse de retraite des employés municipaux de l’Ontario, avait acquis la moitié des participations du Quartier DIX30 en 2014 pour un prix qui n’avait pas été divulgué à l’époque. Il s’agit d’une autre disposition d’actif au Québec pour ce propriétaire qui s’est départi de ses deux dernières tours de bureaux au centre-ville de Montréal dans les dernières années.

Établi sur un terrain de 850 000 m⁠2 (9,15 millions de pieds carrés), le DIX30 dispose de 260 000 m⁠2 (2,8 millions de pieds carrés) de superficie locative. On y dénombre 316 locataires, dont 46 occupants de bureaux, 205 commerces et 65 restaurants. Le centre dispose aussi de 10 000 places de stationnement, dont 3500 cases intérieures. Plus de 24 millions de visiteurs y accourent chaque année.

Carbonleo a vu le jour en 2012.