Devant la grogne qui prenait de l'ampleur, l'ancienne ministre libérale de l'Ontario Madeleine Meilleur a décidé de retirer sa candidature au poste de commissaire aux langues officielles, a-t-on appris mercredi.

Publié le 7 juin 2017
Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

La nomination de Mme Meilleur était contestée depuis des semaines par les partis de l'opposition à la Chambre des communes et risquait d'être rejetée par les sénateurs à cause des liens étroits qu'elle avait entretenus dans le passé avec de proches collaborateurs de Justin Trudeau.

La décision de Justin Trudeau de nommer Mme Meilleur était aussi contestée par les représentants des groupes de défense des droits des francophones vivant en milieu minoritaire. D'ailleurs, la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) comptait déposer à la Cour fédérale cette semaine une demande de contrôle judiciaire contestant la validité de cette nomination.