Source ID:; App Source:

D'autres militaires canadiens en Europe

Le premier ministre Harper a fait savoir qu'environ... (Photo ALAIN JOCARD, AFP)

Agrandir

Le premier ministre Harper a fait savoir qu'environ 75 soldats canadiens participeront aux manoeuvres que dirigera bientôt l'armée américaine en Lettonie. Ci-dessus, la réunion du G7 mercredi.

Photo ALAIN JOCARD, AFP

La Presse Canadienne
BRUXELLES, Belgique

Quelques heures après avoir annoncé l'envoi supplémentaire de militaires canadiens aux manoeuvres d'entraînement en Europe de l'est, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, est arrivé à Bruxelles pour participer au sommet du G7.

Dans un communiqué publié tard mercredi, les dirigeants du G7 ont condamné l'annexion de la Crimée par la Russie, en mars.

«Nous sommes unanimement la Fédération de Russie pour continuer à violer la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine, ont affirmé les leaders.

Le G7 a aussi réclamé le désarmement des groupes armés dans l'est de l'Ukraine tout en pressant les autorités du pays à adopter une «approche mesurée» pour restaurer la loi et l'ordre.

Plus tôt, en Pologne, l'entourage du premier ministre Harper avait fait savoir qu'environ 75 soldats canadiens participeront aux manoeuvres que dirigera bientôt l'armée américaine en Lettonie. Ce contingent s'ajoute à celui de 45 militaires canadiens qui doivent s'entraîner sous peu en Pologne.

Neuf pays enverront un total de quelque 2000 militaires à ces manoeuvres d'entraînement qui se dérouleront du 9 au 21 juin en Pologne, en Lettonie, en Lithuanie et en Estonie.

Plus tôt mercredi, le premier ministre Harper a de nouveau critiqué le président de la Russie, en levée de rideau de son voyage en Europe.

Après avoir eu des entretiens avec son homologue de la Pologne, Donald Tusk, M. Harper a affirmé qu'au comportement agressif de la Russie dans le dossier de l'Ukraine, le monde devait servir une réponse ferme, durable et coordonnée.

Le premier ministre Harper a précisé que cela devait se traduire par des sanctions contre le gouvernement du président Vladimir Poutine.

Il l'a qualifié de menace à la paix mondiale après que la Russie se soit emparée de la péninsule ukrainienne de Crimée et que des agitations pro-russes aient perduré dans l'est de l'Ukraine.

Le chef du gouvernement canadien a ensuite félicité la Pologne, 25 ans après qu'elle ait chassé le communisme. Le 4 juin 1989, le mouvement anti-communiste Solidarité a officiellement pris le pouvoir au cours d'élections démocratiques.

D'ailleurs, M. Harper entend se joindre au président des États-Unis, Barack Obama, et à quelques autres leaders mondiaux, pour une cérémonie marquant cet anniversaire qui aura lieu plus tard, mercredi, à Varsovie.

Mardi, le premier ministre Harper a fait savoir qu'il irait en Ukraine, samedi prochain, pour assister à la cérémonie d'assermentation de Petro Porochenko comme nouveau président du pays.

Auparavant, il se rendra d'abord à Bruxelles où il participera au Sommet du G7, avant d'aller en France, vendredi, où il assistera aux commémorations marquant le 70e anniversaire du Débarquement de Normandie, un événement auquel doit participer le président Poutine.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer