(Ottawa) Le gouvernement fédéral devrait faire appel à l’ancien premier ministre Jean Chrétien pour diriger une délégation en Chine afin d’obtenir la libération de deux Canadiens, a suggéré l’un de ses prédécesseurs, Brian Mulroney.

Publié le 6 juin 2019
La Presse canadienne

En entrevue avec La Presse canadienne, M. Mulroney a ajouté que M. Chrétien devrait être accompagné par son gendre André Desmarais, l’un des plus hauts dirigeants de Power Corporation.

M. Mulroney a expliqué que Jean Chrétien et André Desmarais entretiennent de bonnes relations en Chine. Ils seraient aptes à conclure un accord qui permettrait de sortir Ottawa et Pékin de leur impasse diplomatique, croit-il.

AP

Michael Kovrig et Michael Spavor.

L’ancien diplomate Michael Kovrig et l’entrepreneur Michael Spavor sont détenus en Chine depuis le mois de décembre. Ils sont accusés d’espionnage et d’avoir mis en danger la sécurité nationale.

Selon de nombreux observateurs, ces emprisonnements représentent un acte de représailles contre le Canada pour l’arrestation de Meng Wanzhou, une haute dirigeante du géant chinois des télécommunications Huawei, dont les États-Unis réclament l’extradition.

Un porte-parole du premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le gouvernement n’avait pas l’intention d’envoyer une telle délégation en Chine.

M. Desmarais a refusé de commenter la suggestion de Brian Mulroney, tandis que M. Chrétien n’a pas répondu à une demande d’entrevue de La Presse canadienne.