Source ID:1325; App Source:BreakingNewsEntity

Richard Wagner nommé juge en chef de la Cour suprême

Richard Wagner... (Photo fournie par la Cour suprême)

Agrandir

Richard Wagner

Photo fournie par la Cour suprême

(Ottawa) Le premier ministre Justin Trudeau et sa ministre de la Justice se disent persuadés d'avoir pris la bonne décision en nommant le Québécois Richard Wagner comme juge en chef du Canada, un poste qu'il occupera « potentiellement pendant les 15 prochaines années ».

Le magistrat de 60 ans, nommé en 2012 à la Cour suprême par les troupes conservatrices de Stephen Harper, remplacera la juge en chef sortante Beverley McLachlin dès lundi prochain. Le relativement jeune âge de Richard Wagner pourrait se traduire par un très long mandat à la tête du plus haut tribunal du pays, où l'âge de la retraite est fixé à 75 ans, a reconnu mardi la ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould.

« Je peux réitérer que le premier ministre et notre gouvernement ont toute la confiance dans les capacités et l'ampleur des connaissances du juge Wagner pour qu'il dirige le tribunal potentiellement pendant les 15 prochaines années », a-t-elle affirmé pendant un point de presse.

« C'est un homme qui va remplir ses nouvelles responsabilités avec intégrité et indépendance », a pour sa part commenté Justin Trudeau.

« C'est exactement le genre de juriste dont on a besoin sur la Cour, et je suis très content de tout ce qu'il va pouvoir accomplir », a dit le premier ministre.

RÉACTIONS FAVORABLES

La nomination de Richard Wagner, largement attendue, respecte le principe qui vise à alterner entre un juge issu de la common law et un juge issu du droit civil à la tête de la Cour suprême. Le nouveau juge en chef a la capacité de siéger dans les deux systèmes, en plus de faire preuve d'un bilinguisme « impeccable », a noté la ministre Wilson-Raybould.

L'annonce a été accueillie très favorablement à Québec par la ministre de la Justice Stéphanie Vallée. « La nomination du juge Richard Wagner comme juge en chef de la Cour suprême du Canada est une excellente nouvelle, a-t-elle écrit sur Twitter. Je salue le respect ainsi manifesté envers la tradition civiliste spécifique au Québec. »

L'opposition à Ottawa a elle aussi salué le choix de Justin Trudeau. Le député conservateur et porte-parole en matière de Justice Rob Nicholson a salué la « carrière remarquable » de Richard Wagner et s'est dit assuré qu'il fera un juge en chef « exceptionnel ». « Je suis aussi heureux de voir que la tradition se poursuit et que l'on a choisi un juge de la Cour suprême originaire du Québec. »

Plus nuancé, le bloquiste Rhéal Fortin a dit avoir « confiance » en M. Wagner, un « juriste compétent ». Il estime que le premier ministre n'avait pas le choix de respecter la tradition d'alternance, après avoir infligé récemment une série de rebuffades au Québec, comme le congé fiscal offert au géant américain de la télédiffusion Netflix.

« [Justin Trudeau] respecte une tradition, on ne lui donnera pas une médaille pour ça », a dit le député bloquiste Rhéal Fortin.

QUI EST RICHARD WAGNER ?

Membre du Barreau du Québec dès 1980 après des études en droit à l'Université d'Ottawa, Richard Wagner a travaillé comme avocat pendant près d'un quart de siècle. Il était associé au cabinet montréalais Lavery, de Billy, où il a surtout exercé en responsabilité professionnelle des avocats, comptables, architectes et ingénieurs et en litige commercial.

Richard Wagner a été nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 2004 pour le district de Montréal. Il a accédé à la Cour d'appel en 2011, avant d'être nommé l'année suivante à la Cour suprême du Canada par Stephen Harper. Il est l'un des trois Québécois qui siègent à la Cour suprême, composée de neuf juges.

Sa nomination comme juge en chef viendra renforcer la présence des Québécois au pouvoir à Ottawa, n'a pas manqué de remarquer le Globe and Mail mardi matin. Avec Justin Trudeau comme premier ministre et Julie Payette comme gouverneure générale, la province bénéficie d'une « position forte » au sein du Canada, note le quotidien torontois.

PRESTATION DE SERMENT LE 18 DÉCEMBRE

La juge en chef sortante Beverley McLachlin a salué la nomination de son collègue. « Le juge Wagner est un brillant juriste et un individu d'une grande intégrité. Je suis convaincue qu'il dirigera la Cour avec sagesse et compétence. »

Beverley McLachlin avait été nommée juge en chef en 2000 par le libéral Jean Chrétien, 11 ans après son entrée à la Cour suprême. Avec un mandat de presque 28 ans, elle aura été la juge de la Cour suprême à rester le plus longtemps en poste dans l'histoire du Canada.

La magistrate prendra officiellement sa retraite vendredi prochain. Richard Wagner prêtera quant à lui officiellement serment le lundi 18 décembre, pendant une cérémonie tenue à Rideau Hall.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer