Le jeune «troll» d'Internet Samuel Huot, 21 ans, devra purger 60 jours de prison pour les propos «absolument racistes et d'une très grande cruauté» qu'il a écrits sur Facebook après la tuerie qui a fait six morts à la Grande Mosquée de Québec, le 29 janvier 2017.

LE SOLEIL

Quelques heures après le massacre, mais encore le surlendemain, Huot a commenté abondamment et de façon violente la publication d'une amie au sujet de la tuerie. «Qu'y creve toute les caliss de voilé», «Homme, femme et enfants! Criss moi sa au vidange», et autres propos haineux rédigés avec une orthographe approximative.

> Lire la suite de l'article sur le site du Soleil