Desiderio Pompa, que la police considère comme un sous-officier de la mafia à Laval, a été condamné à trois ans de prison pour possession d'arme, vendredi matin, au Palais de justice de Montréal.

Publié le 26 sept. 2014
Daniel Renaud LA PRESSE

En mai dernier, Pompa, 37 ans, avait plaidé coupable à quatre chefs d'accusation, après avoir été arrêté en possession d'armes à feu en décembre 2010, quelques semaines après le meurtre du vieux parrain, Nicolo Rizzuto, alors que la situation était encore précaire pour le clan des Siciliens dont il aurait toujours été un fidèle.

Durant les procédures, un policier a témoigné et expliqué que Pompa aurait pris la relève d'un autre fidèle des Siciliens, Ennio Bruni, assassiné en septembre 2010, et serait devenu responsable des activités de collecte d'argent et de paris sportifs au café Bellerose, ancien quartier général de Bruni.

Pompa, qui n'avait auparavant aucun dossier judiciaire au Québec, aurait déjà été garde du corps pour des membres du clan Rizzuto dans le passé.

La sentence de trois ans de pénitencier pour possession d'arme est la peine minimum prévue par la loi et l'honorable juge Silvie Kovacevich de la Cour du Québec a entériné une suggestion commune de la Poursuite et de la Défense.