Recherche Voyage

Indonésie: le pays de tous les dieux

  • La cathédrale Sainte-Marie fait face à la mosquée Istiqlal. (Photo Digital/Thinkstock)

    Plein écran

    La cathédrale Sainte-Marie fait face à la mosquée Istiqlal.

    Photo Digital/Thinkstock

  • 1 / 5
  • La mosquée Istiqlal, à Jakarta, est la plus grande mosquée d'Asie du Sud-Est. Elle peut accueillir jusqu'à 120 000 fidèles. (Photo Digital/Thinkstock)

    Plein écran

    La mosquée Istiqlal, à Jakarta, est la plus grande mosquée d'Asie du Sud-Est. Elle peut accueillir jusqu'à 120 000 fidèles.

    Photo Digital/Thinkstock

  • 2 / 5
  • Le temple de Borobudur au lever du soleil, à Yogyakarta. (Photo Digital/Thinkstock)

    Plein écran

    Le temple de Borobudur au lever du soleil, à Yogyakarta.

    Photo Digital/Thinkstock

  • 3 / 5
  • Le sanctuaire de Prambanan, à Yogyakarta, est constitué de plus de 500 temples de différentes tailles. (Photo Digital/Thinkstock)

    Plein écran

    Le sanctuaire de Prambanan, à Yogyakarta, est constitué de plus de 500 temples de différentes tailles.

    Photo Digital/Thinkstock

  • 4 / 5
  • Le temple Pura Tanah Lot, à Bali, ne peut être visité, mais on peut néanmoins s'en approcher. (Photo Digital/Thinkstock)

    Plein écran

    Le temple Pura Tanah Lot, à Bali, ne peut être visité, mais on peut néanmoins s'en approcher.

    Photo Digital/Thinkstock

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie Bernier
La Presse

(JAKARTA) Fracturée en plus de 18 000 îles, l'Indonésie est une terre plurielle. Au pays le plus musulman au monde pour le nombre de croyants, les mosquées jouxtent les cathédrales, temples bouddhistes et hindouistes, pour former un paysage religieux à l'image de la devise nationale, « unité dans la diversité ». Devant ce panthéon particulièrement varié, normal que le visiteur ne sache plus à quel saint se vouer... mais il a assurément l'embarras du choix. Visite de lieux de culte.

ISLAM ET CATHOLICISME

Face-à-face à Jakarta

Dans la capitale grouillante et polluée, la mosquée Istiqlal fait presque office de refuge. Les touristes sont accueillis avec le sourire dans la plus grande mosquée d'Asie du Sud-Est, où jusqu'à 120 000 fidèles peuvent prier sous l'immense dôme vert. Le bâtiment, à l'allure moderne avec ses colonnes recouvertes d'aluminium, est l'oeuvre d'un architecte chrétien, comme un rappel de l'étonnante cohabitation entre les religions du pays. Et quand le muezzin monte au sommet du minaret pour l'appel à la prière, son message résonne dans la cathédrale Sainte-Marie, située juste en face, où un petit musée retrace l'histoire de l'Église catholique en Indonésie. Les deux lieux de culte méritent qu'on s'y attarde... le plus grand défi étant de traverser le boulevard qui les sépare.

BOUDDHISME

Borobudur: le livre de pierre

Faisant face aux points cardinaux, 72 bouddhas veillent sur ce temple, érigé vers l'an 800 dans la haute plaine de Kedu, dans la province de Java central, et restauré pierre par pierre avec l'aide de l'UNESCO. Tel un immense livre, les bas-reliefs parcourant les 6 km de terrasses racontent les vies de Bouddha et le cheminement de l'âme. L'ascension du monument dans le sens des aiguilles d'une montre doit permettre au visiteur, dûment vêtu du sarong prêté à l'entrée du site, de se libérer de l'emprise des désirs et d'atteindre le détachement total. Pour s'imprégner du caractère mystique de Borobudur, mieux vaut prévoir sa visite à l'aube, quand la brume se dissipe pour laisser voir les volcans qui percent à l'horizon. Autre avantage: c'est aussi avant l'assaut des hordes d'élèves en visite scolaire, qui s'amusent à jouer aux paparazzis avec les touristes.

HINDOUISME

Prambanan: l'héritage indien

À seulement 50 km des bouddhas de Borobudur s'élèvent en grappe les temples dédiés aux divinités hindouistes Shiva, Vishnu et Brahma. La légende veut que le sanctuaire de Prambanan, constitué de plus de 500 temples de différentes tailles, ait été construit en une nuit pour une princesse, qui aurait été transformée en gracieuse statue dans le temple de Shiva. À voir au coucher du soleil, quand la pierre se fait dorée dans la lumière tombante. Un délicieux buffet à proximité saura vous faire patienter jusqu'à la représentation du ballet Râmâyana de 19 h 30, histoire épique de tradition indienne. Lors de la saison sèche, le spectacle est donné sur une scène extérieure, les façades illuminées de Prambanan servant de décor aux 200 musiciens et danseurs. Mémorable.

HINDOUISME À LA BALINAISE

Pura Tanah Lot: les forces de la nature

Gare où vous mettez les pieds à Bali! Les petits paniers d'offrandes déposés sur les trottoirs - destinés aux démons - ou en hauteur - pour les divinités - sont l'un des nombreux signes que l'île vit au rythme d'une spiritualité riche, métissage unique d'hindouisme, de bouddhisme, d'animisme et des cultes des ancêtres. Munissez-vous d'un sarong lors de vos expéditions: il pourrait vous permettre d'assister à une cérémonie religieuse. Au temple de la mer Pura Tanah Lot, qui ne peut être visité mais dont on peut s'approcher quand les puissantes vagues se retirent à marée basse, des prêtres bénissent pèlerins et touristes en apposant des grains de riz sur leur front et en leur glissant une fleur de frangipanier derrière l'oreille. Une contribution financière est attendue.

www.tanahlot.net/home/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer