Recherche Voyage

Ebola: la Corée du Nord se ferme aux touristes étrangers

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait état... (Photo Wong Maye-E, AP)

Agrandir

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait état mercredi de 9936 cas d'Ebola, ayant entraîné 4877 décès, essentiellement dans trois pays d'Afrique de l'Ouest (Liberia, Sierra Leone et Guinée), selon un bilan arrêté au 19 octobre.

Photo Wong Maye-E, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Virus Ebola

International

Virus Ebola

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola s'est déclarée au début de l'année 2014 en Guinée avant de gagner le Liberia puis la Sierra Leone. Le virus mortel touche de plus en plus de personnes. »

Agence France-Presse
PÉKIN

La Corée du Nord a décidé de fermer ses frontières aux groupes de touristes étrangers à partir de vendredi par crainte de laisser entrer le virus Ebola dans le pays, ont indiqué plusieurs agences de voyages.

Trois sociétés proposant des voyages organisés en Corée du Nord --dont deux basées en Chine-- ont diffusé jeudi des notices informant leurs clients que Pyongyang allait interdire toute entrée de touristes étrangers pour contrer la menace de l'épidémie, et ce «jusqu'à nouvel ordre».

«Nous venons de recevoir de nos partenaires à Pyongyang l'information selon laquelle le pays ne pourra plus recevoir de touristes étrangers à partir de demain (...) en raison de la menace que représente la diffusion du virus Ebola», a souligné Nick Bonner, fondateur de l'agence spécialisée Koryo Tours, basée à Pékin.

«Pour le moment, on ne sait pas très précisément combien de temps cette mesure pourrait rester en vigueur», a-t-il ajouté, pointant «la nature très changeante des politiques» en Corée du Nord.

Young Pioneer Tours, basé dans la ville de Xian (nord de la Chine), a précisé dans un communiqué que Pyongyang barrait la route à «tous les touristes, et ce quels que soient les pays qu'ils aient visités précédemment».

Une troisième firme, Juche Travel, basée à Londres, a également confirmé l'interdiction, disant avoir été contactée à ce sujet par ses associés nord-coréens.

En revanche, trois agences de voyages plus petites, établies à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, ont déclaré à l'AFP n'avoir reçu aucune information de la sorte... tout en précisant n'envoyer en ce moment qu'un seul groupe de visiteurs par semaine dans le pays.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) faisait état mercredi de 9936 cas d'Ebola, ayant entraîné 4877 décès, essentiellement dans trois pays d'Afrique de l'Ouest (Liberia, Sierra Leone et Guinée), selon un bilan arrêté au 19 octobre.

La maladie est mortelle dans 70% des cas.

Certains États ont interrompu les liaisons aériennes avec les pays africains touchés par Ebola, et interdit l'accès aux voyageurs venant de ces régions --décisions que des experts jugent contreproductives.

Mais la Corée du Nord semble être le premier pays à bannir l'ensemble des touristes étrangers sans distinction de nationalité ni d'origine.

La mesure n'est pas sans précédent: Pyongyang avait ainsi suspendu les voyages organisés pendant trois mois en 2003, durant la pandémie mondiale de SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère), rappelait un porte-parole de Koryo Tours.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer