Cibulkova cause la surprise au Masters

Dominika Cibulkova... (PHOTO Edgar Su, REUTERS)

Agrandir

Dominika Cibulkova

PHOTO Edgar Su, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SINGAPOUR

La Slovaque Dominika Cibulkova a créé la surprise à Singapour en remportant dimanche le Masters féminin, aux dépens de l'Allemande Angelique Kerber, N.1 mondiale, battue nettement en deux sets 6-3 et 6-4.

C'est la plus belle victoire dans la carrière de cette joueuse de 27 ans, dont le principal fait d'armes était jusqu'à présent une finale de l'Open d'Australie en 2014.

>>> Tous les résultats du tournoi

Cibulkova est revenue de très loin dans ce tournoi, pour lequel elle n'avait décroché son billet qu'il y a trois semaines, en gagnant le tournoi de Linz. Elle était ainsi tête de série N.7 de son premier Masters.

Battue dans ses deux premières rencontres de poule, dont une fois par Kerber, elle avait arraché sa qualification pour les demi-finales en battant la Roumaine Simona Halep. Ne croyant plus trop en ses chances, elle avait même réservé avant ce match son billet d'avion pour les Maldives...

La Slovaque a également dû remonter la pente dans sa carrière, après une blessure au tendon d'Achille qui l'a fait chuter au 66e rang mondial l'an passé. Après ce titre au Masters, son quatrième de l'année et le huitième de sa carrière, elle va grimper dès lundi à son meilleur classement WTA: cinquième.

«Venir ici pour la première fois et y gagner le plus beau titre de ma vie, il n'y a pas de mots. Ce n'était pas facile après avoir perdu les deux premiers matches. J'avais bien joué, mais je n'avais pas eu de chance. Aujourd'hui j'en ai eu beaucoup», a-t-elle déclaré au public.

La Slovaque faisait allusion à la quatrième balle de match, gagnée grâce à un coup droit «let» retombé juste derrière le filet.

Avant cela, Cibulkova, athlète de petite taille (1,61 m) et très tonique, avait largement dominé du fond du court grâce à de grosses frappes de coup droit et à une bonne couverture de terrain. Elle avait été un peu rattrapée par le stress au moment de conclure, jusqu'à ce petit coup de pouce du sort.

C'est en revanche une déception pour Kerber, qui partait favorite après avoir gagné ses quatre premiers matches à Singapour. Victorieuse à l'Open d'Australie et à l'US Open cette année, l'Allemande, âgée de 28 ans, était assurée avant le Masters de conserver sa première place mondiale, ravie à Serena Williams, absente à cause d'une blessure à l'épaule.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer