Eugenie Bouchard encore éliminée d'entrée

Eugenie Bouchard a encaissé une neuvième défaite à ses... (Photo Andrew Boyers, Reuters)

Agrandir

Eugenie Bouchard a encaissé une neuvième défaite à ses 10 derniers matchs.

Photo Andrew Boyers, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Birmingham, Royaume-Uni

La séquence d'insuccès d'Eugenie Bouchard se poursuit à moins de deux semaines du début du tournoi de Wimbledon. La Québécoise s'est inclinée, mercredi, au deuxième tour de la Classique Aegon de Birmingham, au Royaume-Uni.

Bouchard, cinquième tête de série du tournoi et 11e joueuse mondiale, a perdu en trois manches 6-3, 4-6, 6-0 contre la Française Kristina Mladenovic, classée 43e au monde. Mladenovic avait éliminé Bouchard au premier tour des Internationaux de France, dernièrement.

Rien ne va plus pour l'athlète de Westmount, âgée de 21 ans, qui a encaissé une neuvième défaite à ses 10 derniers matchs.

Après avoir été victime de deux bris de service au premier set, Bouchard a affiché plus d'aplomb pour obtenir le bris qui a fait la différence dans la deuxième manche. Elle a été incapable d'enchaîner au troisième set, s'effondrant plutôt après avoir vu Mladenovic signer le bris dès la deuxième partie.

«Je me sens très frustrée, a déclaré Bouchard. Mais ils nous ont averti que si nous frappions nos raquettes sur le court, nous pourrions écoper d'une amende salée. C'est possiblement pourquoi je suis demeurée si calme.»

La Française l'a finalement emporté en une heure 40 minutes. La rencontre a été interrompue par la pluie au moment où elle menait 5-3 en première manche.

Dans les autres matchs, relevons les éliminations des ex-premières raquettes mondiales Victoria Azarenka et Ana Ivanovic.

Azarenka a subi un autre contretemps, elle qui tente de relancer sa carrière, alors qu'elle été forcée de se retirer en raison d'une blessure au pied gauche, tandis qu'Ivanovic, classée deuxième, s'est inclinée 6-4, 3-6, 7-6 (6) devant la Portugaise Michelle Larcher de Brito.

La blessure d'Azarenka est sensiblement la même qui a provoqué sa chute hors du top 20 il y a une dizaine de mois et qui l'empêche d'ajouter aux 17 titres qu'elle a déjà remportés. Ce nouveau recul de la Biélorusse de 25 ans lui fait douter de ses chances de bien faire à Wimbledon.

De Brito a semblé profiter de ses deux matchs déjà disputés sur gazon, frappant souvent avec aplomb et un synchronisme impeccable. Ivanovic semblait avoir été en mesure d'essuyer cette tempête quand elle a inscrit le bris tôt dans la manche ultime, qu'elle conservera jusqu'au moment de servir pour le match.

La Portugaise a cependant joué un fort jeu pour reprendre le bris. Après avoir sauvé deux balles de match au bris d'égalité, Ivanovic a commis une double faute sur la troisième.

«Souvent, j'ai essayé d'en faire trop car je me disais que la surface était rapide au lieu de demeurer calme et de seulement bien exécuter mes coups», a analysé Ivanovic.

Carla Suarez Navarro (no 3), Angelique Gerber (no 4), Klara Koukalova, Jelena Jankovic, Christina McHale et Magdalena Rybarikova l'ont aussi emporté.

- Avec Associated Press

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer