Les têtes de série tombent à Dubaï

La deuxième tête de série Petra Kvitova s'est inclinée... (Photo Kamran Jebreili, AP)

Agrandir

La deuxième tête de série Petra Kvitova s'est inclinée en trois manches contre l'Espagnole Carla Suarez Navarro.

Photo Kamran Jebreili, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Dubaï, Émirats arabes unis

La journée de mercredi a été cauchemardesque pour plusieurs têtes de série aux Championnats de tennis féminin de Dubai alors que cinq d'entre elles ont été contraintes de plier bagages, dont la Tchèque Petra Kvitova.

Classée deuxième, Kvitova, championne en titre des Internationaux de Wimbledon, a perdu en trois manches, 6-3, 4-6, 6-3, contre l'Espagnole Carla Suarez Navarro, 13e tête de série. Suarez Navarro s'était qualifiée pour la finale du tournoi d'Anvers et devait affronter l'Allemande Andrea Petkovic, dimanche, mais a déclaré forfait en raison de raideurs au cou.

La Serbe Ava Ivanovic, quatrième tête de série, a subi le même sort que Kvitova, s'inclinant 6-2, 4-6, 6-4, face à la Tchèque Karolina Pliskova, classée 17e.

De son côté, la Polonaise Agnieszka Radwanska (5e) a subi un revers en deux manches, 6-4, 6-2 aux mains de l'Espagnole Garbine Muguruza, pendant que l'Allemande Angelique Kerber était évincée de la compétition à la suite d'une défaite en trois manches, 6-2, 3-6, 6-1, aux mains de l'Italienne Flavia Pennetta, classée dixième.

Enfin, la huitième tête de série et championne en titre, l'Américaine Venus Williams est tombée en deux manches, 6-4, 6-2, devant la Tchèque Lucie Safarova, 11e tête de série.

La Roumaine Simona Halep, favorite du tournoi, la Danoise Caroline Wozniacki, classée troisième, et la Russe Ekaterina Makarova, sixième tête de série, ont évité l'hécatombe et atteint les quarts de finale.

Halep a défait la Bulgare Tsvetana Pironkova 6-4, 6-3 tandis que Wozniacki n'a eu aucune peine à éliminer la Française Alizé Cornet, classée 15e, 6-4, 6-0. Quant à Makarova, elle a franchi une étape additionnelle grâce à une victoire de 6-3, 6-4 contre Zarina Dyas, du Kazakhstan.

Williams a semblé amorphe sous un temps humide et une température de 34o Celsius.

«Je pense qu'elle a joué un match remarquable, a plutôt loué Williams après son élimination. À certaines occasions, je n'arrivais même pas à mettre la raquette sur la balle. Que puis-je répondre à cela?»

Safarova a profité de six chances de briser le service de sa rivale, et a capitalisé en quatre occasions, soit deux fois dans chaque manche.

«Je frappais la balle avec autorité, et j'ai très bien servi, a noté Safarova. J'ai appliqué la pression dès le premier point du match. La variété de mes services a semblé lui causer des problèmes», a ajouté la gauchère de 28 ans.

Quant à Radwanska, elle a été victime de cinq bris de service.

«Lorsque vous ne jouez pas votre meilleur tennis, il devient difficile d'être à la hauteur face à des joueuses de ce niveau, a-t-elle rappelé. Je ne pense pas avoir suffisamment bien servi pour gagner ce match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer