Syrie: Moscou qualifie «de criminels» des raids meurtriers de la coalition

Dans une lettre adressée au secrétaire général des... (PHOTO Amer ALMOHIBANY, AFP)

Agrandir

Dans une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité de l'ONU, la Syrie a souligné que « cette nouvelle agression constituait un crime de guerre et un crime contre l'humanité et confirmait la nature ignoble des intentions américaines à l'égard de la Syrie et de sa souveraineté ».

PHOTO Amer ALMOHIBANY, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NATIONS UNIES

L'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia, a qualifié jeudi d'« inadmissibles » et de « criminels » des raids de la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie qui ont fait plus de 100 morts dans la province de Deir Ezzor.

Le diplomate a indiqué avoir émis une protestation à ce sujet dans la matinée lors d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité consacrée à la situation humanitaire en Syrie.

« C'était inadmissible, quelles que soient les raisons avancées », a déclaré à des journalistes Vassily Nebenzia. Il a ajouté avoir dit aux Américains qu'ils étaient en Syrie illégalement. Ils n'y ont pas été invités », a-t-il ajouté.

« Ils affirment qu'ils y combattent le terrorisme international, mais on voit bien que cela va au-delà », a aussi déclaré le diplomate russe. « S'attaquer à ceux qui combattent le terrorisme international sur le terrain en Syrie est criminel », a-t-il insisté.

Les États-Unis ont affirmé que leurs raids mercredi venaient en riposte à une attaque contre le quartier-général d'une coalition arabo-kurde soutenue par Washington.

Dans une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité de l'ONU, la Syrie a souligné que « cette nouvelle agression constituait un crime de guerre et un crime contre l'humanité et confirmait la nature ignoble des intentions américaines à l'égard de la Syrie et de sa souveraineté ».

Mise sur pieds en 2014 pour combattre le groupe djihadiste État islamique en Irak et en Syrie, la coalition dirigée par les États-Unis a bombardé à plusieurs reprises des troupes fidèles au régime syrien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer