Hausse du nombre d'enfants victimes du conflit afghan

Au cours du premier trimestre, 161 enfants ont... (PHOTO JAVED TANVEER, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Au cours du premier trimestre, 161 enfants ont été tués et 449 autres blessés, ce qui représente une hausse de 29% par rapport à 2015.

PHOTO JAVED TANVEER, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Kaboul

Le nombre d'enfants tués ou blessés dans le conflit afghan a augmenté de 29% au cours du premier trimestre par rapport à la même période en 2015, a indiqué l'ONU dimanche, alors que la saison des combats vient de débuter.

Du 1er janvier au 31 mars, 600 civils ont péri dans le conflit, ce qui représente une baisse de 13% par rapport à l'an dernier, et 1343 personnes ont été blessées, soit une augmentation de 11%, note le bureau du représentant spécial de l'ONU en Afghanistan, Nicholas Haysom.

Mais la mission de l'ONU (Unama) s'alarme de «l'intensification des combats dans les zones habitées qui tuent et blessent les femmes et les enfants à un rythme bien plus élevé que le reste de la population».

Au cours du premier trimestre, 161 enfants ont été tués et 449 autres blessés, ce qui représente une hausse de 29% par rapport à 2015, et le nombre de femmes afghanes blessées ou tuées a augmenté de 5%.

«Si les combats se poursuivent à proximité des écoles, des aires de jeux, des maisons et des hôpitaux et que les belligérants continuent à utiliser des engins explosifs, comme les mortiers et les bombes artisanales, alors le nombre épouvantable d'enfants tués ou blessés va se maintenir au même niveau», note Danielle Bell, responsable des droits de l'homme au sein de l'Unama.

Selon l'ONU, les insurgés sont responsables de 60% des victimes civiles, contre 19% attribuables aux forces gouvernementales, mais ce dernier chiffre a bondi de 70% par rapport à 2015.

Depuis la fin de la mission de combat de l'OTAN fin 2014, les talibans ont étendu leur rébellion au nord de l'Afghanistan, autrefois relativement stable, et le processus de paix amorcé l'été dernier est au point mort.

Mardi, les talibans ont annoncé le lancement de leur «offensive de printemps». Et c'est contre Kunduz qu'ils ont lancé leur premier grand assaut vendredi, ville qu'ils avaient brièvement prise à l'automne dernier.

Les civils payent un lourd tribut au conflit afghan. L'année 2015 a été la plus sanglante pour eux depuis que l'ONU a commencé en 2009 à compter le nombre d'Afghans tués ou blessés dans le conflit. La guerre a fait au total 11 002 victimes civiles, dont 3545 morts, l'an dernier, selon son rapport annuel publié en février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer