Affaire du sous-marin: l'inventeur Madsen accusé d'homicide

Peter Madsen (droite) nie tout acte répréhensible, soutenant... (AFP)

Agrandir

Peter Madsen (droite) nie tout acte répréhensible, soutenant qu'elle est morte lors d'un accident à bord du sous-marin et qu'il a jeté son corps à la mer.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
COPENHAGUE

Les autorités danoises ont déposé vendredi une autre accusation contre l'inventeur d'un sous-marin artisanal, qui est soupçonné relativement au décès de la journaliste suédoise Kim Wall.

Le torse sans tête de la victime a été retrouvé cette semaine au large de Copenhague.

Peter Madsen était déjà accusé d'homicide.

Il est maintenant accusé d'avoir mutilé son cadavre, selon l'enquêteur en chef Jens Moeller Jensen.

Peter Madsen nie tout acte répréhensible, soutenant qu'elle est morte lors d'un accident à bord du sous-marin et qu'il a jeté son corps à la mer.

La jeune femme de 30 ans a été vue vivante pour la dernière fois le 10 août à bord du sous-marin de l'inventeur, l'UC3 Nautilus.

Son torse avait été trouvé lundi par un cycliste sur une plage de l'île Arnager, au sud de Copenhague, près de l'endroit où Mme Wall serait morte.

La police de Copenhague a dit mardi que la tête, les bras et les jambes avaient été délibérément amputés.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer