Un célèbre YouTubeur expulsé d'un avion parce qu'il «parlait arabe»

Poussé à réagir, Delta a publié un communiqué,... (photo David Goldman, archives AP)

Agrandir

Poussé à réagir, Delta a publié un communiqué, justifiant le débarquement par un « dérangement dans la cabine qui a amené plus de 20 passagers à exprimer leur malaise ».

photo David Goldman, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Un New-Yorkais d'origine yéménite très suivi sur YouTube, Adam Saleh, a été débarqué mercredi d'un vol de Delta Airlines, au motif, selon lui, que des passagers étaient incommodés par sa conversation en arabe, la compagnie évoquant elle seulement un «dérangement».

Suivi par plus de 2,2 millions de personnes sur la plateforme vidéo YouTube, le jeune homme de 23 ans s'est filmé alors qu'il quittait l'appareil, qui devait relier Londres à New York, et a diffusé la vidéo sur Twitter.

Connu pour ses farces, certains internautes ont émis des doutes quant à la véracité de l'expulsion d'Adam Saleh. 

Le site Buzzfeed souligne qu'il est notamment connu pour des canulars concernant des compagnies aériennes.



«Nous avons parlé une langue différente dans l'avion et on nous met dehors», lance Adam Saleh, qui évoque sur Twitter, une conversation téléphonique en arabe avec sa mère. Il était en compagnie de son ami et complice sur YouTube Slim Albaher, qui a également été prié de quitter l'appareil.

Autour de lui, plusieurs passagers semblent désapprouver le débarquement, mais au fond de l'appareil, à l'endroit où le jeune était visiblement assis initialement, plusieurs personnes lui font signe de la main en disant: «Au revoir!»

«Vous êtes racistes», lance-t-il à ces passagers. «Je parle une autre langue et vous dites que vous êtes incommodés! Je n'en crois pas mes yeux. Nous parlons une autre langue et maintenant c'est six Blancs contre nous les barbus. C'est moi qui suis incommodé».

«Ils m'ont dit: «ferme ta gueule», mais nous n'avons pas juré», assure-t-il.

Mercredi soir, la vidéo avait été retweetée plus de 700 000 fois. Elle n'était plus visionnable.

Adam Saleh a également lancé, en représailles, le mot-clé BoycottDelta, abondamment repris sur Twitter.

Après un premier communiqué évoquant un «dérangement dans la cabine», Delta a indiqué, dans un second communiqué, avoir interrogé les membres d'équipage ainsi que plusieurs passagers à leur arrivée à New York.

«Sur la foi des informations recueillies, il apparaît que les passagers qui ont été débarqués ont cherché à perturber la cabine en adoptant une attitude provocante, notamment en criant», a indiqué la compagnie américaine.

«Ce genre de conduite n'est la bienvenue sur aucun vol Delta», a-t-elle ajouté.

Delta a souligné qu'Adam Saleh, «selon les médias, est un spécialiste du canular qui a été filmé et encouragé par son acolyte».

«La priorité de Delta est la sécurité et le confort des passagers et de ses employés», a rappelé la compagnie.

«Il est clair que ces individus ont cherché à violer ces priorités», a conclu Delta.

La compagnie ne mentionne pas la conversation en arabe.

Interrogée par l'AFP au sujet de cette conversation, Delta n'a pas répondu à la question.

Fin novembre, la compagnie avait interdit de vol à vie un homme qui avait manifesté très bruyamment son soutien à Donald Trump lors d'un vol reliant Atlanta à Allentown (Pennsylvanie).

Adam Saleh avait été nommé en 2014 aux «Shorty Awards», qui récompensent le meilleur des réseaux sociaux, en raison de son statut de «star de YouTube», selon le site de vidéos.

Il poste notamment beaucoup de vidéos de blagues, de caméras cachées et autres canulars.

«Oui, nous faisons des blagues, et cela peut rappeler le garçon qui criait au loup, mais aujourd'hui, vous pouvez voir que tout était vrai», a répliqué Adam Saleh dans un message posté mercredi soir sur Twitter.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer