Washington redoute des attaques contre les Occidentaux en Turquie

Depuis un an, la Turquie vit au rythme... (AFP)

Agrandir

Depuis un an, la Turquie vit au rythme d'attentats tantôt attribués aux jihadistes de l'EI, tantôt revendiqués par les rebelles kurdes.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ISTANBUL

Les États-Unis ont mis en garde leurs ressortissants contre un risque d'attaques à Gaziantep dans le sud de la Turquie qui pourraient viser des lieux fréquentés par des Occidentaux comme la chaîne de cafés Starbucks.

Dans un message diffusé mercredi, l'ambassade américaine à Ankara a fait état d'informations sur une enquête policière sur la présence d'une «cellule terroriste» à Gaziantep, où un attentat suicide attribué au groupe État islamique (EI) avait fait 44 morts lors d'un mariage au mois d'août.

Selon l'ambassade, les informations disponibles laissent croire que les centres commerciaux, les cafés Starbucks, les établissements de la chaîne de restaurants turcs Big Chef ou d'autres lieux fréquentés par les Occidentaux seraient parmi les cibles potentielles.

«Les Américains présents à Gaziantep sont priés d'être prudents lorsqu'ils se rendent dans ces endroits et de les éviter si possible», est-il précisé dans le message de l'ambassade américaine.

La ville de Gaziantep, située à seulement 60 kilomètres au nord de la frontière syrienne, est devenue un passage incontournable pour les Syriens qui fuient la guerre civile. Les autorités turques s'inquiètent d'une présence de l'EI dans la ville.

Depuis un an, la Turquie vit au rythme d'attentats tantôt attribués aux jihadistes de l'EI, tantôt revendiqués par les rebelles kurdes.

Par ailleurs, la police turque a poursuivi ses raids contre les milieux jihadistes et arrêté jeudi seize personnes à Istanbul, soupçonnées d'être des membres de l'EI, a rapporté l'agence progouvernementale Anadolu.

Selon les premiers éléments rapportés par Anadolu, certains des suspects préparaient des attaques à Istanbul et d'autres avaient combattu en Syrie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer