L'ancien pape Benoit XVI a eu un amour de jeunesse «très sérieux»

Joseph Ratzinger photographié en 1951.... (PHOTO ARCHIVES AP/KNA)

Agrandir

Joseph Ratzinger photographié en 1951.

PHOTO ARCHIVES AP/KNA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BERLIN

L'ancien pape Benoit XVI a connu dans sa jeunesse un amour « très sérieux » qui a rendu difficile son « choix pour le célibat » et le sacerdoce, a raconté l'auteur d'un livre d'entretiens avec Joseph Ratzinger à paraître vendredi.

« Oui, il y a eu un amour pendant ses études qui a été très sérieux », explique Peter Seewald dans un entretien accordé à l'hebdomadaire allemand Die Zeit à paraître jeudi et que l'AFP a pu consulter mercredi.

Cet épisode amoureux ne figure toutefois pas dans le livre d'entretiens avec Benoit XVI, intitulé Conversations finales et qui sort vendredi en plusieurs langues dans le monde entier, précise Die Zeit.

Cet amour « lui a causé beaucoup de tourments. Après la (Deuxième) guerre (mondiale), pour la première fois, il y avait des étudiantes. Il a vraiment été quelqu'un de très élégant, un beau jeune homme, un esthète qui écrivait des poèmes et lisait (le prix Nobel de littérature allemand) Hermann Hesse », poursuit M. Seewald, sans dire si la relation était platonique ou non.

« L'un de ses camarades d'étude m'a raconté que (Joseph Ratzinger) faisait de l'effet aux femmes - et inversement. Se décider pour le célibat n'a pas été facile pour lui », affirme le journaliste qui ne donne aucune autre indication sur qui était cet amour de jeunesse.

En début d'année, la BBC avait déjà diffusé un reportage, fondé sur plus de 350 lettres, soutenant que Jean Paul II, auquel Benoit XVI a succédé en 2005, avait vécu une amitié « intense » pendant 30 ans avec une philosophe mariée, Anna-Teresa Tymieniecka.

Peter Seewald, auteur de plusieurs livres sur le premier pape à avoir démissionné en sept siècles, distille encore dans cet entretien avec Die Zeit quelques détails sur sa personne, comme le fait qu'il est « accro aux informations », qu'il aime regarder les informations italiennes tous les soirs et qu'il affectionne particulièrement les films de la série « Don Camillo et Peppone ».

Selon le journal italien Corriere della Sera, l'ouvrage confirme aussi l'impression que Joseph Ratzinger, au tempérament si réservé, ne se sentait pas forcément de taille à diriger les 1,2 milliard de catholiques et une Église secouée par des luttes intestines et des scandales comme celui des prêtres pédophiles.

Âgé de 89 ans, Benoît XVI s'est retiré après sa démission en 2013 dans un monastère au Vatican, où il ne fait que de très rares apparitions publiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer