Suède: une femme noire contre plus de 300 néonazis

Tess Asplund s'est dressée seule au milieu de... (PHOTO DAVID LAGELOF, TT NEWS AGENCY)

Agrandir

Tess Asplund s'est dressée seule au milieu de la rue, défiant quelque 330 néonazis qui défilaient à Borlänge, le 3 mai.

PHOTO DAVID LAGELOF, TT NEWS AGENCY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

«Une femme seule s'est dressée devant l'organisation nazie la plus violente de Suède». C'est ainsi que  David Lagelof, le photographe ayant immortalisé la scène, l'a décrite sur sa page Facebook. Tess Asplund, une femme noire, seule au milieu de la rue, le poing levé, alors qu'un cortège de plus de 300 néonazis défile à Borlänge, petite ville du centre de la Suède, le 3 mai.

Le cliché est rapidement devenu viral sur les réseaux sociaux, la Suédoise de 42 ans étant saluée comme un symbole de la résistance pacifiste face au racisme.

«Je n'ai pas peur d'eux», a confié la dame aux médias locaux. Après son geste de bravoure, Mme Asplund a été rapidement écartée de la rue par les policiers, alors que les quelque 330 militants de l'organisation fasciste Nordiska motståndsrörelsen - le Mouvement de résistance nordique - poursuivaient leur marche.

Le poing levé est un geste utilisé à la fois pour exprimer la révolte, la solidarité et la force. Un symbole que se sont approprié pacifistes, communistes et anarchistes, mais également les nationalistes noirs, notamment aux États-Unis et en Afrique du Sud.

- D'après le Daily Mail et L'OBS

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer