Deux patrons de la mafia calabraise arrêtés cachés dans la montagne

Un homme est arrêté par la police italienne... (PHOTO AFP/POLICE ITALIENNE)

Agrandir

Un homme est arrêté par la police italienne lors d'une opération antimafia menée dans la région de Maropati.

PHOTO AFP/POLICE ITALIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
ROME

Deux chefs de la 'Ndrangheta, la mafia calabraise, en fuite depuis des années, ont été arrêtés vendredi par la police italienne qui les a découverts cachés dans un bunker aménagé en montagne, où ils «vivaient comme des animaux».

Sur les photos faites par la police, on... (PHOTO AFP/POLICE ITALIENNE) - image 1.0

Agrandir

Sur les photos faites par la police, on peut voir l'intérieur de cet abri, pas des plus confortables, et notamment des boîtes de tomates et un thermos, aux côtés d'un évier rudimentaire.

PHOTO AFP/POLICE ITALIENNE

Giuseppe Ferraro, 47 ans, et Giuseppe Crea, 37 ans, arrêtés alors qu'ils étaient en possession d'un véritable arsenal, faisaient partie des criminels les plus recherchés d'Italie, a souligné un porte-parole de la police.

Ferraro, considéré comme «extrêmement dangereux» par les forces de l'ordre et reconnu coupable de plusieurs meurtres, était en fuite depuis 18 ans. Crea, recherché pour association mafieuse et extorsion, était quant à lui recherché depuis 10 ans.

«Ils vivaient dans ce bunker, très bien caché au milieu des arbres», situé dans les montagnes au-dessus de Maropati, a dit le procureur de Reggio Calabria (sud), Federico Cafiero de Raho.

Cette commune reculée avait été fondée au Xe siècle par des habitants désireux de se cacher et de se protéger des incursions des Sarrasins dans la région.

«Ils vivaient là comme des animaux, une vie rude complètement coupée de la société», a ajouté le procureur, en précisant cependant que les deux boss continuaient à gérer leurs affaires depuis leur cache.

La police a notamment précisé que Ferraro était soupçonné d'être impliqué dans le meurtre d'un rival, Domenico Bonarrigo, dans le cadre d'une guerre de clans.

Pour se venger, en 2013, les hommes de Bonarrigo avaient donné à manger aux cochons un proche de Ferraro, Francesco Raccosta, vivant, selon la police

Sur les photos faites par la police, on peut voir l'intérieur de cet abri, pas des plus confortables, et notamment des boîtes de tomates et un thermos, aux côtés d'un évier rudimentaire.

La 'Ndrangheta est considérée comme l'organisation mafieuse la plus puissante d'Europe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer