• Accueil > 
  • International > 
  • Europe 
  • > Un dirigeant des Serbes du Kosovo condamné à 9 ans de prison pour crimes de guerre 

Un dirigeant des Serbes du Kosovo condamné à 9 ans de prison pour crimes de guerre

Oliver Ivanovic, ancien secrétaire d'État serbe pour le... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Oliver Ivanovic, ancien secrétaire d'État serbe pour le Kosovo, avait été élu conseiller municipal lors des élections locales à la fin 2013 dans le nord de Kosovska Mitrovica, où il réside.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KOSOVSKA MITROVICA

Un des principaux dirigeants politiques des Serbes du nord du Kosovo, Oliver Ivanovic, a été condamné jeudi à neuf ans de prison pour crimes de guerre par un tribunal international à Kosovska Mitrovica, un verdict immédiatement qualifié de consternant à Belgrade.

Oliver Ivanovic, 62 ans, a été déclaré coupable d'avoir, le 14 avril 1999, «incité les paramilitaires» serbes à tuer quatre civils de culture albanaise, selon le verdict.

Alors qu'il se trouvait à un point de contrôle des forces serbes à Kosovska Mitrovica (nord du Kosovo), il s'était vu demander par les paramilitaires: «que faire des Albanais?» faits prisonniers, et avait répondu «ne demandez rien, exécutez les ordres».

L'incident a eu lieu au printemps 1999, quand l'OTAN menait une campagne de frappes aériennes au Kosovo et en Serbie pour mettre un terme à la répression menée par les forces de Belgrade contre la guérilla indépendantiste et les civils kosovars.

«Oliver Ivanovic savait qu'une opération d'expulsions et d'assassinats d'Albanais était en cours à Kosovska Mitrovica et a agi sachant que des meurtres s'en suivraient (...) il a incité les paramilitaires à commettre ce crime», a déclaré la présidente du tribunal, Roxana Comsa, en lisant le verdict.

Oliver Ivanovic a été acquitté d'un autre chef d'accusation portant sur des crimes commis en 2000. Quatre Serbes qui étaient également jugés dans le cadre de cette même affaire ont été acquittés.

À Pristina, les responsables kosovars n'ont pas, dans l'immédiat, réagi à cette décision du tribunal alors que les familles des victimes ont exprimé leur satisfaction après cette condamnation.

À Belgrade, le verdict a été qualifié par de hauts responsables serbes de décision «consternante» et «scandaleuse».

«La Serbie est consternée par ce verdict qui n'a rien à voir avec la justice et avec le droit», a déclaré Marko Djuric, en charge du Kosovo auprès du gouvernement.

Rasim Ljajic, vice-premier ministre serbe, s'est déclaré «choqué».

«Ceux (les Serbes, NDLR) qui sont restés au Kosovo se demandent désormais: si Oliver Ivanovic a écopé de cette peine, à quoi devons-nous nous attendre? En aucun cas je ne peux le relier (Ivanovic, NDLR) à ce crime ni à la peine draconienne à laquelle il a été condamné», a-t-il dit.

Un des avocats de M. Ivanovic a précisé que la défense allait interjeter appel.

Oliver Ivanovic, considéré comme un modéré, est le premier haut représentant de la communauté serbe du Kosovo condamné par la Mission de police et de justice de l'Union européenne au Kosovo (Eulex) pour des accusations de crimes de guerre.

Eulex est une instance de l'UE mise en place en 2008 pour traiter les crimes de guerre, mais aussi des dossiers particulièrement sensibles, comme la corruption et la criminalité organisée.

Oliver Ivanovic, ancien secrétaire d'État serbe pour le Kosovo, avait été élu conseiller municipal lors des élections locales à la fin 2013 dans le nord de Kosovska Mitrovica, où il réside.

Il prône le dialogue et le compromis avec la communauté albanaise majoritaire, dont il parle couramment la langue.

Quelque 120 000 Serbes vivent au Kosovo, qui compte 1,8 million d'habitants, en majorité des Albanais. Les Serbes du Kosovo, tout comme la Serbie, ne reconnaissent pas l'indépendance du Kosovo, proclamée par la majorité albanaise avec l'appui des puissances occidentales en février 2008.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer