Inondations en Angleterre: Cameron promet des troupes supplémentaires

Des secouristes cherchent des personnes ayant besoin d'aide... (PHOTO OLI SCARFF, AFP)

Agrandir

Des secouristes cherchent des personnes ayant besoin d'aide après que la rivière Foss soit sortie de son lit, le 27 décembre à York.

PHOTO OLI SCARFF, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le premier ministre britannique David Cameron a annoncé dimanche le déploiement de troupes supplémentaires pour venir en aide aux populations affectées par les inondations qui ont atteint un niveau « sans précédent » dans le nord de l'Angleterre.

« Je viens juste de présider une réunion [de crise] sur ces inondations sans précédent », a déclaré sur Twitter le chef de l'exécutif britannique.

« Des troupes supplémentaires vont être déployées », a-t-il assuré, alors qu'une unité du régiment du duc de Lancaster participe déjà, aux côtés des autorités locales et de volontaires de la Croix-Rouge, aux opérations d'évacuation et de lutte contre les inondations.

David Cameron a également indiqué que l'ensemble du dispositif anti-inondations, critiqué ces dernières semaines, serait réévalué.

« Les barrières anti-inondations, permanentes comme provisoires, ont joué un rôle clef, mais il est clair que dans certains cas, elles ont été dépassées, et nous devons voir s'il faut faire quelque chose de plus », a-t-il dit sur la BBC.

Ces inondations sont la conséquence des pluies diluviennes qui ont balayé la région ces derniers jours, submergeant villes et villages et contraignant parfois les secours à se déplacer en bateaux pneumatiques dans les rues.

La compagnie Electricity North West a indiqué dans la matinée travailler sans relâche pour rétablir le courant à quelque 7500 foyers qui en sont privés.

Dans les comtés du Yorkshire de l'ouest et du Lancashire, des centaines de personnes ont dû être évacuées devant la montée des eaux et l'Agence pour l'environnement a lancé 24 alertes signalant des risques d'inondations sévères et dangereuses.

À York, cité touristique à la confluence des rivières Ouse et Foss, des quartiers entiers ont été touchés par les inondations, l'eau recouvrant par endroits les véhicules sur la chaussée.

« La nuit n'a pas été très bonne », a déclaré sous le couvert de l'anonymat un homme dans un centre d'urgence installé dans une école de la ville.

L'eau, a-t-il expliqué, lui arrivait au niveau de la taille quand il a été évacué. « J'ai dû dormir 40 minutes cette nuit. Pas terrible comme Noël ».

Le nord-ouest de l'Angleterre avait déjà été affecté début décembre par de fortes inondations à l'origine de centaines de millions d'euros de dégâts. En Grande-Bretagne, pays insulaire, près d'un logement sur cinq est menacé par les inondations, selon l'Association des experts immobiliers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer