Le pape présente ses projets de refonte de la Curie

Le pape François a déjà procédé à une... (PHOTO GABRIEL BOUYS, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le pape François a déjà procédé à une grande refonte des services économiques et financiers du Vatican, sous la houlette d'un secrétariat à l'Économie.

PHOTO GABRIEL BOUYS, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
CITÉ DU VATICAN

Le pape François a réuni lundi son «Conseil des ministres» pour délibérer de projets concrets de refonte du gouvernement de la Curie, qui pourraient être finalisés en février, a-t-on appris au Vatican.

Dans le cadre de cette réorganisation, il a nommé un cardinal africain, le Guinéen Robert Sarah, au poste sensible de préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, compétente pour les questions délicates de liturgie. Le cardinal Sarah était jusqu'alors chef du Conseil pontifical «Cor Unum», chargé des oeuvres caritatives de l'Église, qui devrait sans doute être fusionné avec d'autres.

Fin théologien, le cardinal Sarah est jugé proche de l'ancien pape Benoît XVI, et est connu pour ses positions doctrinales fermes. Il sera le plus important prélat africain dans une Curie où les Africains sont minoritaires.

La réunion des «ministres», qui a duré plus de trois heures, a probablement été agitée, car la réforme devrait voir plusieurs conseils pontificaux fusionnés en de plus grandes entités.

L'objectif du pape est de rationaliser et de moderniser une administration coûteuse. Mais ce remaniement en profondeur oblige à trouver de nouvelles affectations pour les cardinaux et employés laïcs dont le poste disparaîtra.

Selon le quotidien français La Croix, les «ministres ont reçu à l'avance un projet de nouvel organigramme sur lequel ils sont appelés à donner leur avis».

Le pape réunit seulement deux ou trois fois par an ces responsables des dicastères dans une sorte de Conseil des ministres.

Du 9 au 11 décembre, le «C9», conseil de neuf cardinaux des cinq continents qui conseillent le pape indépendamment de la Curie, se réunira à son tour pour examiner leurs réponses, en prévision d'une réunion clé en février, d'après des sources vaticanes.

Selon des sources concordantes, la principale nouveauté des réformes serait la création d'une grande «congrégation» pour les laïcs, fusionnant plusieurs services du Vatican, où des directions pourraient être assumées par une femme, un laïc ou un couple, afin de donner un peu plus de place aux laïcs et aux femmes dans la direction de l'Église.

Un autre regroupement pourrait concerner tous les services s'occupant des questions de justice sociale : migrants, santé, organisations caritatives, justice et paix.

Les conseils de la Culture et de l'Éducation catholique devraient également fusionner, selon le vaticaniste Marco Tosatti.

Le pape François a déjà procédé à une grande refonte des services économiques et financiers du Vatican, sous la houlette d'un secrétariat à l'Économie. Il est dirigé par un cardinal à poigne, l'Australien George Pell.

Enfin, les services de communication (bureau de presse, radio, télévision, communications sociales, journal, etc.) font actuellement l'objet d'un audit sous la direction de l'ancien gouverneur britannique de Hong Kong, lord Chris Patten, en vue d'une réforme dont les contours doivent être annoncés l'an prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer