Le Vatican reconnaît les «vertus héroïques» de Marthe Robin

Marthe Robin... (Photo : Église catholique en France)

Agrandir

Marthe Robin

Photo : Église catholique en France

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
CITÉ DU VATICAN

Le pape François a promulgué samedi un décret reconnaissant les «vertus héroïques» de la mystique française Marthe Robin, une première étape vers une éventuelle béatification.

Née le 12 mars 1902 dans une famille de modestes paysans, non pratiquants, à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme), Marthe Robin a souffert à partir de 1918 d'une encéphalite qui l'a rapidement clouée au lit.

Plongée dans l'obscurité pour protéger ses yeux, incapable de s'alimenter, elle a développé une intense vie spirituelle et s'est mise à revivre dans son corps chaque fin de semaine la mort et la résurrection de Jésus.

Ses proches ont fait état de visions mystiques et de l'apparition de stigmates, et surtout assuré qu'elle ne se nourrissait depuis les années 1930 que l'hostie quotidienne, un point qui a suscité le scepticisme y compris au sein de l'Église.

Après sa rencontre avec le père Georges Finet en 1936, elle a fondé les Foyers de Charité, qui sont aujourd'hui 75 répartis dans 40 pays et sont considérés comme des précurseurs du mouvement des communautés nouvelles 30 ans avant Vatican II.

Les visiteurs se pressaient à son chevet pour lui demander conseil. Plus de 100 000 personnes au total sont venues la voir jusqu'à sa mort en 1981, à l'âge de 79 ans.

Son procès en béatification s'est ouvert en 1986 et le décret publié samedi la rend «vénérable». Il faudrait désormais qu'un miracle lui soit attribué pour qu'elle puisse être déclarée «bienheureuse».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer