Sotchi: la police recherche des femmes kamikazes

Les autorités russes ont attribué à des veuves... (PHOTO NINA ZOTINA, AFP)

Agrandir

Les autorités russes ont attribué à des veuves d'insurgés, appelées «veuves noires», des attentats-suicides qui sont survenus dans le pays.

PHOTO NINA ZOTINA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sotchi, Russie

Les responsables de la sécurité russe recherchent trois femmes qui pourraient agir comme kamikazes à Sotchi, où les Jeux olympiques d'hiver débuteront le 7 février.

Des dépliants de la police aperçus par un journaliste de l'Associated Press dans un hôtel central de Sotchi, mardi, contiennent des avertissements au sujet de ces trois éventuelles kamikazes.

Selon une lettre de la police, l'une d'entre elles est Ruzanna Ibragimova. Cette femme âgée de 22 ans, qui est la veuve d'un militant islamiste, circulerait librement à Sotchi.

Les autorités russes ont attribué à des veuves d'insurgés, appelées «veuves noires», des attentats-suicides qui sont survenus dans le pays.

Les responsables de la sécurité à Sotchi n'étaient pas disponibles pour commenter cette menace mardi.

La station balnéaire de la mer Noire sera l'hôte des Jeux en février sur fond d'inquiétudes concernant la sécurité et la menace d'attaques terroristes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer