Procès Amanda Knox: le verdict attendu le 30 janvier

Dans la nuit du 1er au 2 novembre... (PHOTO IDA MAE ASTUTE, AP)

Agrandir

Dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007, Meredith Kercher, 21 ans, avait été retrouvée, à demi nue et dans une mare de sang, le corps portant les traces de 47 coups de couteau, dans l'appartement qu'elle partageait avec Amanda Knox (en photo).

PHOTO IDA MAE ASTUTE, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rome

Le verdict du procès en appel de l'Américaine Amanda Knox, accusée du meurtre de l'étudiante britannique Meredith Kercher en 2007, sera connu le 30 janvier, a annoncé jeudi le tribunal de Florence (centre).

Le président de la Cour d'assises de Florence, Alessandro Nencini, en accord avec les avocats des parties civiles, a établi un calendrier des dernières audiences prévoyant le verdict pour le jeudi 30 janvier, selon les médias.

«Amanda est très préoccupée, car elle se considère comme innocente, mais elle risque une peine de 30 ans de prison. Elle ne dort pas la nuit et suit avec attention le procès», a déclaré la défense de la jeune Américaine, citée par le Corriere Fiorentino.

Le 17 octobre dernier, le procureur de la Cour d'appel avait requis à l'encontre d'Amanda Knox 30 ans de réclusion, et 26 années de prison à l'encontre de son ex-petit ami, l'Italien Raffaele Sollecito.

En première instance, en 2009, Knox et Sollecito avaient été condamnés respectivement à 26 et 25 ans de réclusion pour ce meurtre. Ils avaient toutefois été innocentés en appel en octobre 2011.

Ce jugement a été annulé par la Cour de Cassation en mars dernier.

Dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007, Meredith Kercher, 21 ans, avait été retrouvée, à demi nue et dans une mare de sang, le corps portant les traces de 47 coups de couteau, dans l'appartement qu'elle partageait avec Amanda Knox. L'autopsie a démontré qu'elle avait également été violée.

À la suite de sa libération après le verdict d'octobre 2011, Amanda Knox a regagné les États unis et a depuis toujours affirmé ne pas vouloir revenir en Italie pour suivre le déroulement de ce nouveau procès en appel, craignant de se retrouver une nouvelle fois incarcérée.

Raffaele Sollecito a en revanche suivi toutes les principales audiences du procès et se trouvait au tribunal également jeudi, pendant la plaidoirie de ses avocats.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer