Les États-Unis testent avec succès un missile intercontinental

Un tir similaire d'un missile Minuteman III avait eu... (Photo 2nd Lt. William Collette/U.S. Air Force, archives AP)

Agrandir

Un tir similaire d'un missile Minuteman III avait eu lieu le 3 mai dernier (photo).

Photo 2nd Lt. William Collette/U.S. Air Force, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis ont testé avec succès mercredi un missile balistique intercontinental (ICBM) non armé, quelques jours après le lancement d'un second ICBM par la Corée du Nord.

Le missile Minuteman III a été lancé de la base de Vandenberg en Californie à 02h01 locales (05h01 Heure de l'Est). Il a parcouru un peu moins de 6800 km pour s'abîmer en mer dans l'atoll de Kwajalein dans le pacifique, selon l'armée de l'air.

«Bien qu'il ne s'agisse pas d'une réponse aux récentes actions de la Corée du nord, ce test démontre que l'arsenal nucléaire américain est sûr, sécurisé, efficace et prêt à dissuader, détecter et défendre les États-Unis et ses alliés contre des attaques», a souligné l'armée de l'air dans un communiqué.

Ces nouveaux tests - un tir similaire avait eu lieu le 3 mai - sont préparés longtemps à l'avance, mais se produisent à un moment où les tensions avec la Corée du Nord sont au plus fort.

Pyongyang a réussi deux lancements d'ICBM à quelques semaines d'intervalle.

Le second, qui a eu lieu vendredi, montre que les Nord-Coréens ont désormais la capacité de toucher la côte ouest des États-Unis mais aussi la côte est, selon des experts qui ont étudié de près les paramètres de tir.

Le Minuteman III, susceptible d'être équipé d'une tête nucléaire, est testé de la même manière environ quatre fois par an.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer